Spread the love

 tennis(2)La Fédération béninoise de tennis (Fbt) sous la direction de son président Jean-Claude Talon, a négocié et obtenu pour les pratiquants, une formation des entraîneurs niveau 1 dont l’ouverture officielle a été faite ce samedi 23 février 2019 à l’auditorium Marius Francisco au stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou.

A cette cérémonie d’ouverture marquée par la présence des institutions à savoir le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Bén) représenté par son secrétaire général Fernando Hessou et le ministère des Sports représenté par Amadou Gibigayé, c’est le secrétaire général de la Fédération béninoise de tennis, Bernardin Codjo Agossou, qui a d’entrée pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tout le monde. Pour lui, cette formation qui sera sanctionnée par « une attestation » comme l’a signifié l’expert de la Fédération internationale de tennis (Itf), Achille Takpa, permettra « d’élargir la base de la pyramide des entraîneurs au tennis ». Dans son intervention, le représentant du ministère des Sports a d’ailleurs demandé aux stagiaires de faire preuve de rigueur, d’assiduité et de ponctualité afin de tirer le maximum de leur formateur. Très séduits à l’idée d’explorer d’autres horizons susceptibles d’ouverture de nouvelles connaissances, les stagiaires n’ont pas caché leur joie. « J’attends à la fin, une attestation qui va prouver que j’ai suivi la formation, du matériel pour travailler convenablement avec les enfants dans les écoles… », a confié Fifamè Gbédji venue de Lokossa. Pour sa part, Paul Débo Bagaté de Natitingou estime plutôt qu’il s’agit d’une occasion pour « acquérir des compétences auprès de l’expert ». « Ça va être une formation diplômante. Pendant les dix jours, on sera amené à former les candidats à la méthodologie autour du tennis, l’approche raquette-communication, l’approche du tennis chez les enfants ; il y aura 10% de théorie et 90% de la pratique », a annoncé Achille Takpa, expert de l’Itf chargé du programme de formation au Bénin.  En tout cas, à l’ouverture, les signaux étaient au vert et Fernando Hessou, secrétaire général du Cnos-Ben, l’a souligné : « C’est heureux de savoir qu’il y a parmi les stagiaires, des joueurs en activité qui ont décidé d’arpenter les couloirs du savoir avant de mettre un terme à leur carrière ». A noter que la formation durera dix jours. Vingt stagiaires y prennent part, dont dix-neuf garçons et une dame. 

 Corneille Gohonou