Spread the love
MEMBRE-ASSEMBLEE
La constitution des organes du Parlement, un casse-tête pour les députés

(40 députés pour la mouvance, l’opposition non inscrite)

 Après la journée infructueuse du lundi 8 juin 2015 au palais des gouverneurs, les députés ont enfin démarré hier mardi 9 juin la mise sur pied des organes dirigeants de l’Assemblée nationale, 7ème Législature. La mouvance est parvenue à créer son groupe parlementaire dénommé « République et unité nationale » composé de 40 députés. L’opposition quant à elle, est restée non inscrite.

Le Groupe parlementaire de la mouvance est composé des 33 députés des Fcbe, deux (02) de l’Alliance éclaireur, deux (02) de l’Ub ainsi que les trois (03) dissidents de l’And. A travers cet acte, ces députés se sont conformés aux dispositions de l’article 24 alinéa 2 du règlement intérieur de l’assemblée nationale, qui stipule que « les groupes parlementaires se constituent en remettant à la présidence de l’assemblée nationale, une déclaration politique signée de leurs membres et comportant leurs noms et prénoms ainsi que ceux des députés apparentés et présidents de groupes ». Une fois la mouvance fixée, place à l’opposition pour le même exercice. Mais les députés de l’opposition sont restés sans déclaration de groupe. Le Président Adrien Houngbédji a pris acte mais a fait constater que conformément à l’article 24 alinéa 5 du règlement intérieur : « tout député qui n’appartient ou ne s’apparente à un groupe est dit non inscrit ». Après cette étape de constitution de groupe parlementaire, les députés ont eu droit à une suspension. A la reprise à 16 heures, le président Houngbédji a rappelé les dispositions du règlement intérieur de l’assemblée nationale en son article 31 qui fixe le mode de constitution des commissions permanentes. Il stipule que « chaque groupe parlementaire présente au Bureau la liste de ses candidats aux différentes commissions en veillant à ce qu’elle soit proportionnelle à la représentativité du groupe au sein de l’Assemblée. Les députés non inscrits présentent au Bureau, leur candidature à la commission de leur choix. Le Bureau établit la liste définitive après consultation des Présidents de groupe ». Dès lors, il appartiendra au bureau du président en ce moment d’en établir la liste définitive et la soumettre à la plénière pour validation. Le débat se poursuit jeudi prochain. Le bal des tractations pour la constitution et le contrôle des différentes commissions est donc ouvert.

Thobias G. Rufino (Br Ouémé-Plateau)

 Déclaration de création du groupe parlementaire « République et Unité nationale »

La Conférence des forces vives de la Nation, tenue au Bénin du 19 au 28 février 1990 a instauré dans notre pays une nouvelle ère du renouveau démocratique. Cette ère est marquée par le pluralisme politique, la séparation des pouvoirs, l’alternance au pouvoir à travers l’organisation régulière d’élections libres, démocratiques, transparentes et le respect des libertés.

       Dans ce concert, l’Assemblée nationale, 2ème institution républicaine, joue un rôle important. Elle ne doit être, ni un lieu de distraction, ni un organe de blocage du fonctionnement normal des institutions de la République prévues par la Constitution du 11 décembre 1990. Confiants en l’avenir de notre pays et de l’engagement de notre vaillant peuple à affronter les épreuves de toutes natures et à relever les défis d’où qu’ils viennent, nous, députés soussignés, décidons de nous constituer en groupe parlementaire sous la dénomination de République et unité nationale (Run) présidé par votre humble serviteur l’Honorable André Okounlola Biaou.

       Plus que jamais attachés aux valeurs qui devraient fonder notre République : le travail, la responsabilité, la fraternité et la solidarité, l’autorité, la morale, l’éthique, la gouvernance concertée et la grandeur du Bénin, nous abordons cette nouvelle législature, la septième de notre pays, avec la ferme volonté d’agir au plus près des préoccupations quotidiennes de tous nos concitoyens. Nous entendons donner, par nos actions parlementaires, une traduction concrète de nos engagements pris devant les Béninois lors des campagnes présidentielles et législatives. Nous confirmons ainsi notre totale adhésion à la vision et aux orientations stratégiques pour le développement et la réduction de la pauvreté par la croissance de même qu’aux actions salutaires en cours depuis avril 2006, sous la direction du président de la République, le Docteur Boni Yayi et qui visent à faire du Bénin une Nation émergente.

       C’est donc vrai, les députés signataires font les leurs aspirations profondes et légitimes au progrès de notre peuple et s’engagent à soutenir et à apporter leur franche contribution à toute initiative et travail parlementaires s’inscrivant dans ce noble et ambitieux objectif qui participe de l’épanouissement de chacun et de tous.

           Dans ce cadre, les députés signataires entendent :

-agir pour construire une démocratie moderne, respectueuse des institutions de la République, de l’autorité et du mérite ;

-participer à la réconciliation de l’économie avec la solidarité par le relèvement des défis majeurs du 21ème siècle en mettant le développement durable au cœur des politiques publiques ;

-contribuer à moderniser la vie politique de notre pays ;

-travailler pour assainir le climat social ;

-être au cœur et de raison pour défendre notre modèle de société et notre prospérité.

Pour rester lui-même, notre pays a besoin de changements profonds.

Unis autour du président de la République, Boni Yayi, et de son gouvernement, voilà le sens que, nous, les députés du groupe parlementaire République et unité nationale (Run) entendons donner an notre action pour les quatre prochaines années.

Enfin, le groupe parlementaire République et unité nationale (Run) se déclare ouvert à tout député qui épouse les principes, valeurs et vision susvisés

Ont signé cette déclaration, les honorables députés ci-après :

1) BAKO ARIFARI NASSIROU

2) BAKO IDRISSOU

3) KATE SABAÏ

4) GOUNOU SANNI

5) KASSA D. BARTHELEMY

6) N’DA KOUAGOU ERIC

7) BAGANA GILBERT

8) DAFIA ABIBA

9) GIBIGAYE MOHAMED

10) DJENONTIN A. VALENTIN

11) YAROU R.THEOPHILE

12) KORA GOUNOU ZIME

13) YAROU SINATOKO KIARE

14) GBADAMASSI RACHIDI

15) BAH GUERA CHABI

16) BAGOUDOU Z. ADAM

17) KOMI KOUTCHE

18) OKOUNDE JEAN EUDES KOTCHIKPA

19) TCHOBO D. VALERE

20) OKOUNLOLA BIAOU ANDRE

21) DEGLA A. BENOIT

22) ESSOU NOUDOKPO PASCAL ESNOS

23) GBAHOUNGBA DAVID

24) SOUMANOU F. ALASSANE

25) ATCHADE NOURENOU

26) DE SOUZA MARCEL A. A.

27) DAGNIHO ROSINE

28) SCHANOU SOFIATOU

29) CODJO DOSSOU SIMPLICE

30) ABIOLA A. FRANCOIS

31) ABIMBOLA JEAN MICHEL

32) AKE NATONDE

33) SONON D. GUSTAVE

34) HOUNGNIBO K. LUCIEN

35) AHONOUKOUN TOSSOU MARCELLIN

36) YEMPABOU BOUNDJA JACQUES

37) HOUNDEGBE OCTAVE COSSI

38) TOGNI CYPRIEN

39) GOUNOU SALIFOU ABDOULAYE

40) AGOUA ASSOGBA EDMOND