Spread the love
directrice-a
La Directrice administrative Sofiath Ibikounlé a présenté le centre aux invités

Centre orientée vers les standards africains et suisses de l’esthétique, «L’Estheticienne » ouvre ses portes aux personnes désireuses de se faire former dans ce secteur d’activités. Elle a ouvert ses portes le vendredi 06 octobre 2017 au quartier Missèbo à Cotonou. C’était à l’occasion d’une cérémonie très conviviale qui a connu la participation des professionnels du domaine.

Former des professionnels de haut niveau en esthétique au Bénin, offrir à la jeunesse béninoise le moyen de bénéficier d’une formation aux standards mondiaux dans le domaine de l’esthétique, ainsi que d’un diplôme reconnu à l’international, offrir aux acteurs, les moyens de se perfectionner aux évolutions actuelles du secteur, introduire au Bénin les techniques d’esthétique-cosmétique innovantes adaptées au contexte africain et prouvées au plan international. Telles sont les ambitions qui ont prévalu à la création de «L’Esteticienne, Centre de formation et de perfectionnement » (Ecfp). Le centre qui vise l’excellence en matière de formation et de perfectionnement au métier d’esthéticienne-cosméticienne a donc officiellement ouvert ses portes pour la rentrée académique 2017-2018 avec des offres et des contenus d’enseignement novateurs, dans un cadre moderne, convivial et d’une capacité d’accueil optimale. La cérémonie d’ouverture du centre qui s’est déroulée le vendredi 06 octobre 2017 a été riche en émotions. Soubéda Adédirian Mazou, directrice fondatrice du centre, a été ravie du déplacement effectué par les professionnels du secteur. A l’en croire, la profession d’esthéticienne est un rêve pour un grand nombre de jeunes filles. «…C’est pour faire de ce rêve une réalité et surtout pour permettre aux apprenantes d’en vivre correctement qu’est née l’idée de créer un centre pour la formation et le perfectionnement des esthéticiennes à Cotonou », a-t-elle indiqué. Pour Mme Mazou, l’objectif de «L’Esteticienne» est de renforcer le système de formation en esthétique au sein duquel les apprenantes peuvent acquérir un savoir-faire pratique et théorique dans un environnement qui les prépare mieux à l’exercice du métier. Elle a pour finir, remercié les autorités du ministère de l’Enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle pour leur accompagnement tout en invitant celles qui sont passionnées par l’esthétique à ne plus hésiter à s’inscrire à l’ECFP. A sa suite, Elias Gbèdolo Vidégla, le Coordonnateur du Programme national de construction, de réhabilitation et d’équipement des infrastructures au Mesftp, a salué la vision, le dynamisme et la persévérance de la directrice de «L’Esteticienne». « J’ai suivi personnellement le dossier de création du centre. Il  a suivi toutes nos recommandations et observations. Voilà donc la concrétisation du projet aujourd’hui », a-t-il déclaré. Abondant dans le même sens, Dr Abdou Wahidi Bello, directeur de l’Ecole des Inspecteurs Pédagogiques, a salué «l’initiative de création de ce centre qui règlera à coup sûr, selon lui, le problème du sous-emploi». Dr Abdou Wahidi Bello a plaidé, au regard de la qualité de l’ECFP, pour qu’une politique de bourses soit mise en place pour accompagner les jeunes désireux de suivre les formations proposées.

Visite guidée du centre

Après la phase protocolaire, les invités ont eu droit à une visite guidée du centre. Conduite par Sofiath Djinadou Ibikounlé, directrice administrative de «L’Esteticienne», la visite a permis de toucher du doigt la magnificence des locaux, de découvrir les équipements de pointe du centre  et ce qui se fait en terme de formation. Car, en effet, soucieux de former des professionnels capables de s’adapter aux exigences actuelles et au contexte africain et international, l’ECFP met à la disposition de ses apprenants, des outils et matériels de dernière génération, ainsi que des techniques du métier à la fois traditionnelles et modernes, alliant l’intemporel à l’essentiel. Le centre est doté d’une salle Vip, équipée en matériels ultramodernes et exclusivement destinés aux apprenants pour leur permettre de s’exercer en situation réelle. Quant à la salle des cours théoriques, elle est équipée de matériels didactiques multimédia, offrant aux étudiants les conditions parfaites d’apprentissage. En outre, une salle des pratiques permet de passer de la théorie à la pratique et de s’exercer quotidiennement au maniement des appareils tels que celui de la désincrustation galvanique, celui de l’épilation, la loupe etc. «Les enseignements sont donnés par des professionnelles esthéticiennes africains et suisses, a expliqué Ibikonlé. «L’Esteticienne» est le seul centre d’esthétique au Bénin qui forme selon la méthode Francis Lachat, méthode moderne le plus utilisée aujourd’hui en Europe. L’Ecfp est membre de l’Association Suisse d’esthéticiennes propriétaires d’instituts de Beauté et de Relaxation (Asepib)», a-t-elle indiqué. De fait, les diplômes délivrés par «L’Esteticienne» sont à la fois béninois et suisses. «L’Esthéticienne » forme pour un cycle d’un 1 an avec un niveau Bac et un cycle de 2 ans avec le niveau Bepc. Elle est située à Missèbo dans la rue du Lycée Coulibaly en venant de l’avenue Steinmetz. La rentrée à l’Ecfp est prévue pour le 12 octobre 2017.

 

soubedaSoubéda Adédiran Mazou, directrice de l’Ecfp : « transmettre aux plus jeunes, mon expérience …» 

Le Matinal : Pourquoi L’Esthéticienne ?

Soubéda Adédiran Mazou : L’idée d’un tel centre est née de mon ardente envie de transmettre aux plus jeunes, mon expérience d’une quarantaine d’années dans le domaine de l’esthétique. Elle vise également à contribuer à renforcer le système de formation en esthétique au Bénin.

Qui peut intégrer l’Ecfp ?

L’Estheticienne est un centre de formation entièrement dédié aux personnes qui choisissent d’embrasser le métier de la beauté. Le centre dispense deux (02) types de formation à la carte:

  • Un cycle de professionnalisation destiné aux personnes désireuses d’entrer dans la vie professionnelle, dans un secteur d’avenir qui allie rigueur et beauté.
  • Des cours de perfectionnement ou de spécialisation à l’intention des esthéticiennes cosméticiennes, qui désirent acquérir ou approfondir un savoir-faire pointu dans des domaines tels que l’épilation visage et corps, les soins amincissants, les soins de dos, les soins anti-âge spécifiques, les soins enveloppement corps, le massage corps, le maquillage professionnel, etc.

Pourquoi choisir l’Ecfp pour apprendre le métier d’esthétique?

D’abord parce que nous avons créé un cadre convivial et un environnement optimal pour nos apprenant(e)s. L’Ecfp se compose : d’une salle pour les cours théoriques équipée de matériel didactique multimédia ; d’une grande salle réservée aux cours pratiques, munie de quatre(04) postes de travail, aménagée et équipée de matériel technique ultramoderne ; d’une salle Vip pour les soins pratiques en situation réelle par les apprenantes déjà qualifiées.

Ensuite, il faut choisir l’Ecfp parce que nous délivrons un diplôme international reconnu par l’Association Suisse des Esthéticiennes Propriétaires d’Instituts de Beauté et de relaxation.

Enfin, parce que L’Esthéticienne offre des coûts de formations accessibles à toutes les bourses avec des modalités flexibles de paiements.

A la fin de la formation, quels débouchés pour les apprenantes ? 

Les débouchés sont multiples et variés ; l’apprenante qui sera formée par l’Ecfp sortira :

  • Chef d’entreprise (propriétaire d’institut de beauté ou de remise en forme)
  • Esthéticienne indépendante (soins à domicile)
  • Esthéticienne employée en institut de beauté, centres de bien-être, cliniques privées de chirurgie esthétique, centres thermaux, etc.
  • Conseillère/Démonstratrice en parapharmacie
  • Formatrice en esthétique