Spread the love
adijatou-mathys
Le Top des activités a été donné par la ministre Adidjatou Mathys

Le ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales (Mtfp-As), Adidjatou A. Mathys, a procédé mardi 22 novembre 2016, au lancement officiel de la rentrée des apprentis dans le cycle de formation par apprentissage de type dual. L’initiative entre dans le cadre de la composante 1 du Pej intitulé « Développement des compétences par l’apprentissage ». C’était au Lycée technique et industriel de Porto-Novo.

Au cours de son intervention, le Coordonnateur du Pej, Maxime Elie Sogbossi, a expliqué que la composante 1 du Pej, qui a pour chef de file Fodefca et la Direction de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle (Detfp), appuie l’amélioration de l’accès des jeunes en situation de sous-emploi à un apprentissage de meilleure qualité dans des métiers qualifiés. Les activités envisagées à travers cette composante sont relatives à l’extension de l’offre de formation Cqp et du Certificat de qualification au métier (Cqm) dans une gamme plus importante de métiers. Cette composante intègre aussi le renforcement de la formation des maîtres artisans et l’encouragement de 1000 jeunes filles au profit des métiers non traditionnellement féminins. Dans le cadre de l’extension de l’offre de formation débouchant sur l’obtention du Cqp, il a été retenu de former 3500 apprentis dont au moins 50% de jeunes femmes dans une gamme plus large de métiers. Le projet ambitionne d’impacter à terme, 17.500 bénéficiaires. « Qu’il vous souvienne qu’en accompagnant le Bénin pour bénéficier du Projet Emploi des Jeunes, la Banque mondiale a reconnu en notre pays, l’existence minima au plan du respect des droits de l’homme et du potentiel humain visant à améliorer l’accès des jeunes aux compétences et aux opportunités d’emplois.

Apprentissage de meilleure qualité

Selon la ministre Adidjatou A. Mathys, la crise de l’emploi des jeunes constitue une menace pour la cohésion sociale et la stabilité politique. Pour l’autorité, l’initiative du Pej répond à ce rêve en ce sens qu’elle prévoit l’amélioration de l’accès des jeunes en situation de sous-emploi à un apprentissage de meilleure qualité dans des métiers qualifiés. Pour le ministre des Enseignements secondaire, de la Formation technique et professionnelle, Lucien Kokou, l’apprentissage de type dual offre une formation complète et de bonne facture. De même, il favorise la formation d’une main d’œuvre performante et capable de s’insérer sur le marché du travail.  La représentante résidente de la Banque mondiale au Bénin, Katrina Sharkey, a fait savoir qu’avec le lancement de la rentrée des apprentis dans le cycle de formation par apprentissage de type dual, le Pej marque une nouvelle phase dans sa mise en œuvre. « En acceptant de financer le Pej, l’Institution espère contribuer à la reconnaissance de l’apprentissage et de la formation professionnelle au Bénin »,a-t-elle déclaré. Ont également pris part à la cérémonie, le Secrétaire exécutif du Fodefca, le représentant de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb), des Maires des Communes de l’Ouémé et du Plateau, du président de la Confédération nationale des artisans du Bénin (Cnab) et du Président de l’Union des Chambres Interdépartementale des métiers du Bénin (Ucimb) et les têtes couronnées.

Source Cell Com Pej