Spread the love
SATCHIVI
Jean-Baptiste Satchivi, parrain du forum

Le Bénin abritera, le mardi 31 octobre 2017, le Forum Afrique Grenier du monde(Fagem). C’est dans ce cadre que Jean Yao Tossavi, Secrétaire Général de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin(Ccib) a organisé une conférence de presse le lundi 16 octobre 2017 à la salle de conférence de l’institution. L’idée était de  présenter cette activité qui propulsera le développement de l’agro-industrie au Bénin.

Le développement de l’agro-industrie au Bénin sera désormais une réalité à travers l’organisation, à Cotonou, de la première édition du Forum Afrique Grenier du monde de 2017.Jean Yao Tossavi, Secrétaire général de la Chambre Commerce et d’industrie du Bénin, l’a annoncé le lundi 16 octobre 2017 aux professionnels des médias. A cette conférence de presse, il a fait savoir que l’Afrique consacre chaque année 35 milliards de Dollars à l’importation des produits alimentaires. « C’est une charge qui empêche la stabilité macroéconomique de nos pays »a-t-il déclaré. A l’en croire, le secteur privé joue un rôle important. Face au dynamisme du secteur privé africain, beaucoup de choses restent encore à faire. Il a rappelé le  thème de cette édition du forum au Bénin qui est « l’innovation digitale au service de l’agro-industrie ». Il a, pour finir, invité les opérateurs économiques à saisir cette opportunité qui sera bénéfique à leurs affaires. Pour Charlotte  Libog, fondatrice de Think Tank Fagem, le Bénin est une terre  d’opportunités en matière agricole pour l’Afrique de l’Ouest. C’est ce qui a motivé le choix de Cotonou pour ce rendez-vous. Selon elle, le Forum a pour vocation de réunir l’ensemble des opérateurs privés, publics, organisations non-gouvernementales et autres institutions internationales pour identifier et proposer des outils et plans d’actions en vue de favoriser l’émergence du secteur agricole et agroalimentaire en Afrique de l’Ouest. « L’Afrique, c’est plus de la moitié des terres arables mondiales . Le continent noir est le grenier du monde et il nous faut transformer cette réalité. Le Fagem est le carrefour de l’innovation agro-digitale africaine au service d’une Afrique qui nourrit et qui aspire à nourrir le monde. Le forum permettra de créer des réseaux de contacts pour fluidifier les opportunités d’affaires » a-t-elle indiqué.Elle a saisi cette occasion pour expliquer les avantages du digital qui constitue une opportunité pour l’émergence  de l’agro-industrie en Afrique.A sa suite, Albin Feliho, président de la Confédération nationale des employeurs du Bénin (CONEB), a mis un accent particulier sur le terme « chaîne  de valeurs » dans l’agriculture qui est transversal à la production en passant par la transformation, la consommation, la commercialisation jusqu’à la restauration. Il faut préciser que des panels seront organisés sur les mesures structurelles pour la promotion de l’agro-industrie et les mécanismes de financements innovants et digitaux.

 Fagem 2017 en quelques mots

Promouvoir l’agro-industrie avec les solutions agro digitales et renforcer le partenariat public privé, promouvoir les mécanismes de financements innovants digitaux, favoriser l’investissement agro-digital sont les grands défis du Think Tank Fagem. L’objectif est d’assurer la sécurité alimentaire et de générer une croissance réelle et durable pour tous dans une région qui connaît une  croissance démographique sans précédent. Le Think Tank Afrique Grenier du Monde propose une mission de plaidoyer pour l’adoption d’une politique favorable à l’investissement sur l’ensemble de la chaîne agricole et agroalimentaire.En effet, la finance, le numérique, l’autonomisation des femmes et l’emploi des jeunes sont les principaux leviers à activer pour une réelle promotion de la filière agro industrielle, notamment sur le continent africain en général et au Bénin en particulier.

 Armel Nelson Avadémey