Spread the love

FORUM-NATIONALUn Forum National sur le Dialogue Social s’est ouvert dans la matinée de ce mardi 07 Juillet 2015 au Palais des Congrès de Cotonou. Prévu pour prendre fin le jeudi 09 Juillet 2015, il a été initié par la Primature et le Haut Commissariat à la Gouvernance Concertée (HCGC) et financé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Gouvernement Béninois. C’était en présence des différentes composantes de la société civile, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), des représentants de l’administration, des têtes couronnées et des membres du gouvernement dont le premier ministre Lionel Zinsou.

 «  Vers un Dialogue Social de Développement », c’est le thème de ce forum dont l’organisation est née de plusieurs constats. Il s’agit de la crise de confiance chronique dans les relations entre le gouvernement et les organisations syndicales, la maîtrise insuffisante par certains acteurs du dialogue social, de la législation sociale et des techniques de négociations collective, de la faible participation du secteur privé au dialogue social etc. Fort de ces constats, l’organisation de ce forum a pour objectif de contribuer à instauration d’un dialogue social harmonieux des relations professionnelles, comme gage de développement économique et social du Bénin. Les travaux de ce forum qui se tiendront pendant trois jours, seront meublés par plusieurs grandes étapes dont des minis concertations nationales, une enquête pour la finalisation et la signature du projet de charte de dialogue social pour le Bénin etc. En plus de tout ceci, quatre communications seront animées par des praticiens du dialogue social. Il s’agit de « la pratique du dialogue social au bénin : Etats des lieux et perspectives, de l’exercice du droit de grève au Bénin, du dialogue social et droits des travailleurs dans le secteur privé au Bénin et enfin des leçons à tirer des causes et enjeux des crises sociales au Bénin ».

Le tout permettra alors d’aplanir les tensions sociales récurrentes, d’établir et de maintenir des relations professionnelles stables, d’instaurer une citoyenneté sociale adéquate afin de moderniser l’Administration publique et de rendre plus opérationnels et plus productifs les différents secteurs de développement du pays. Au cours du lancement des travaux, les autorités présentes, ont à tour de rôle lancé les bases d’un dialogue concerté et réussie. Ils ont de façon unanime souhaité que les échanges soient fructueux.

 Léonce ADJEVI