Spread the love

photo famille cebLa Communauté électrique du Bénin (Ceb) célèbre ses noces d’or. Le Directeur général de la société, Karimou Chabi Sika, a donné à cet effet une conférence de presse vendredi 27 juillet 2018 au siège de la structure à Lomé. Occasion pour lui de faire le point des réalisations de la structure, les projets en cours d’exécution et les défis.

27 juillet 1968-27 juillet 2018. Cela fait exactement 50 ans que la Communauté électrique du Bénin (Ceb) a vu le jour. Elle a été créée par l’accord international instituant le code Bénino-Togolais de l’électricité de juillet 1968. Elle a pour principale mission de fournir l’énergie électrique en quantité, en qualité et à moindre coût aux deux Etats dans un esprit d’équité environnementale et sociale. En cinquante ans d’existence, elle s’est efforcée à remplir ses différentes missions. Cela se justifie d’ailleurs par les importantes réalisations à son actif, aussi bien sur le plan des infrastructures de production que celles du transport d’énergie électrique. Selon le Directeur général, Karimou Chabi Sika, en matière de production, la Ceb a construit, aussi bien au Togo qu’au Bénin, une centrale hydroélectrique de 65 Mw et deux centrales thermiques de 20 Mw chacune. En matière de transport, 1763 km-circuits de ligne HT ont été construites, 22 sous-stations de transformation, un centre de contrôle à Lomé et un centre de secours à Cotonou. Elle dispose également d’un centre de formation à Abomey-Calavi dont l’effectif du personnel est passé de 124 agents en 1973 à 479 en 2018.

 Les projets en cours de réalisation

 « Plusieurs autres projets sont en cours de réalisation par la Communauté électrique du Bénin (Ceb) », a laissé entendre le Directeur général, Karimou Chabi Sika. C’est comme pour dire que le secteur énergétique préoccupe la Ceb. Selon ses dires, il y a la construction de la ligne 161 kV Onigbolo-Parakou et Sakété-Porto-Novo, la construction de la ligne interconnexion 330 kV Ghana-Togo-Bénin, la construction des lignes 161 kV Bembèrèkè-Kandi-Malanville et enfin la fourniture et l’installation de Câble de garde à fibre optique (Cgfo) sur le tronçon de la ligne 161 kV, Momé-Hagou-Nangbéto-Atakpamè et Bohicon. L’objectif poursuivi par ces projets est entre autres, l’alimentation des différentes localités concernées en énergie électrique, l’interconnecté de ces localités, la télé conduite des différents postes et enfin la fourniture des ressources aux opérateurs de communication.

 Les défis

 Abordant les défis, Karimou Chabi Sika a fait savoir que la Ceb entend accélérer le développement de l’hydroélectricité pour soutenir l’effort de production, poursuivre la densification et la sécurisation du réseau de transport dans le cadre du marché régional de l’électricité pour les besoins de la communauté et enfin se positionner comme fournisseur de fibre optique. Au sujet de la célébration du cinquantenaire de la Ceb, il a exprimé sa volonté de faire connaître la Ceb à travers des films documentaires, des débats sur les chaines de télévisions et de radios, etc. Pour finir, il a rendu  hommage aux pères fondateurs de la Ceb, et remercié les chefs d’Etat des deux pays pour l’attention particulière qu’ils accordent au secteur de l’énergie électrique en général et en particulier à la Ceb.