Spread the love

fabriceA la séance plénière du mardi 14 juillet 2015, aucun des deux dossiers inscrits à l’ordre du jour n’est ratifié. Ceci, au motif que la commission des Finances n’a pas eu du Gouvernement des informations utiles pour éclairer la plénière.

Le gouvernement du président Yayi Boni a jusqu’à mardi prochain pour revoir sa copie afin que les deux ratifications soient examinées. S’agissant des deux dossiers inscrits à l’ordre de la plénière, on note l’accord de prêt signé à Cotonou le 7avril 2015 entre la République du Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs ,d’une part, et l’accord de prêt signé à Cotonou le 7avril 2015 entre la République du Bénin et la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’une centrale thermique de 120 Mw à Maria Gléta. En effet, au cours de la présentation du rapport de la commission présidée par Raphaël Akotègnon, il a été question d’exprimer le besoin d’un complément d’informations. Il s’agit de l’assurance des Pays-Bas dont le financement est de 50%. Car, en réalité, le scandale des 14 milliards de FCfa reste un problème à gérer par le pays. En un mot, les députés ont demandé au Gouvernement d’apporter la preuve que les Pays-Bas restent disposés à financer leur part du projet. Cette situation a permis aux députés de poser deux questions préjudicielles pour permettre au gouvernement de venir répondre aux préoccupations des députés. Il s’en est suivi deux suspensions à la suite desquelles le président de séance, Me Adrien Houngbédji, a demandé le retrait des rapports des deux projets de lois. Au finish, le président Adrien Houngbédji a renvoyé la plénière consacrée à ces deux dossiers au mardi 21 juillet 2015.

 Thobias G. Rufino (Br Ouémé-Plateau)