Spread the love

stephan-sessegnonDepuis sa très belle victoire contre Paris (3-0), le 3 décembre dernier, Montpellier n’a pas réussi à enchaîner. Après une défaite à Lille en championnat (1-2), le club héraultais a été sorti mardi soir en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue par Nantes 3-1. De retour à la compétition après trois matchs de suspension, Stéphane Sessègnon (photo) était titulaire. Bien actif dans un rôle de meneur axial, le capitaine des Ecureuils n’a pas été décisif. Il a été sorti à la 79è minute. Par ailleurs, le gardien franco-béninois, Jonathan Ligali, était titulaire dans les buts. Entré en jeu à la pause alors que les Héraultais étaient déjà menés, Steve Mounié, lui, n’a pas pu aider les siens à changer le cours du match. L’attaquant international béninois n’a d’ailleurs pas caché sa déception à la fin du match au micro de nos confrères de Canal+ : « Il nous a manqué la qualification tout simplement… ».

Sessègnon :« Reprendrele leadership »

« Ce n’est pas un manque de confiance. On arrive à gagner des gros matchs contre Paris mais on n’arrive pas à confirmer », déclare pour sa part Stéphane Sessègnon sur le site officiel du Mhsc. « Mais il y a cette envie de gagner. Les résultats sont mitigés, on se pose des questions. On veut stopper cette irrégularité et faire mieux à l’extérieur. Il faut avoir cette combativité à tous les matchs et ne pas attendre de jouer contre les grosses équipes. Il faut prendre toutes les équipes de la même façon », a-t-il ajouté. Avec la blessure de Ryad Boudebouz, opéré jeudi au genou droit et absent six semaines, Sessègnon, de retour de suspension se dit prêt à prendre la relève : « À moi de reprendre un peu le leadership. C’est à moi d’assumer ce rôle de leader technique. Je suis prêt à donner le maximum pour tirer l’équipe vers le haut. J’ai pu travailler physiquement pendant ma suspension, ça va payer ».

EAB