Spread the love
DOROTHEE_K_G
Dorothée Gazard

C’est sans aucun doute et techniquement la sortie la plus incompréhensible dans le remaniement de ce jeudi : celle de Dorothée Gazard. La désormais ancienne ministre de la santé part du gouvernement alors qu’elle est créditée à l’unanimité d’un bilan très élogieux. En juin 2014, elle recevait aux Etats-Unis le prestigieux Prix Havard 2014 des leaders mondiaux, et quelques mois plus tard elle a manqué, de peu, d’être élue Directrice Régionale de l’Oms-Afrique. Il semble que Madame Gazard a payé son manque d’activisme sur le front politique. En quatre années au gouvernement, elle a brillé par son absence dans les marches et meeting de soutien au chef de l’Etat. Ce qui n’a pas été bien apprécié par Yayi Boni et son entourage.

 Abib Ishola Arouna

SOSSOUHOUNTO1
Christian Sossouhounto

 Christian Sossouhounto, le grand perdant

En acceptant de rester à son poste de ministre de l’Urbanisme alors que la Renaissance du Bénin, son parti de toujours lui demandait de rendre sa démission, Christian Sossouhounto semblait avoir l’assurance d’aller au bout du mandat de Yayi Boni, en avril 2016. Finalement, cela n’aura été que du leurre ou un marché de dupe avec Boni Yayi. Quatre mois après, pendant que son nom ne figure sur aucune liste pour les élections communales et municipales, Christian Sossouhouto, l’ancien troisième adjoint au maire de Cotonou se retrouve, à la surprise générale, en l’air, sans possibilité de rebondir. Au meilleur des cas, il recevra comme lot de consolation, un poste de Directeur d’une société ou d’un office d’Etat ou encore de conseiller ou de chargé de mission à la présidence de la République. Dans le cas contraire, il disparaitra et verra sa carrière politique connaître une brusque fin.

 A I A