Spread the love
Le Pdt Batoko a ouvert les travaux
La Cour suprême de Ousmane Batoko doit indiquer le chemin à suivre au conseil de Natitingou

17 élus communaux siègent désormais au sein du Conseil communal de Natitingou au lieu de 19. Deux conseillers rétablis par la Cour suprême n’ont pas été installés par l’autorité de tutelle qu’est la préfecture de Natitingou.  

Le Conseil communal de Natitingou, troisième mandature, fonctionne depuis son installation avec 17 conseillers au lieu de 19 comme le prévoit les textes en vigueur sur la décentralisation au Bénin. Et pour cause. Deux conseillers communaux proclamés élus après un recours adressé à la Cour suprême attendent toujours leur installation. Les deux candidats dont l’élection est annulée et qui entre-temps participaient aux sessions du Conseil communal de la localité, ont presque cessé toute activité. Leur ardeur au travail s’est émoussée suite à l’arrêt N°208/Ca/Ecml rendu le 19 novembre 2015 par la chambre administrative de la Cour suprême dans le cadre de cette affaire qualifiée par certaines personnes de la vie politiques du milieu, de candidatures truquées et tronquées au sein de l’alliance des Fcbe dans cette localité. Pour l’instant, rien n’augure l’entrée en fonction de ces deux conseillers à savoir Cyril Baba Dogo et Marguerite Gnontodéra. Aucune instruction pour amener le maire de la Commune de Natitingou, N’da Antoine N’da, à convoquer une session extraordinaire en vue de l’installation des deux nouveaux élus déclarés par la haute juridiction dans le 2ème arrondissement. Interrogée à ce sujet, Léontine Yintidéma, l’une des candidates dont l’élection a été annulée, a laissé entendre qu’elle obéit à la décision de la Cour suprême. Mais très mal comprise pour gérer la transition, Léontine Yintidéma qui occupait le poste de Présidente de la commission éducation, santé, affaires sociales et promotion du genre au sein du conseil communal de Natitingou, s’est purement et simplement retirée pour permettre l’entente et la cohésion au sein de la communauté de Natitingou. Selon elle, cette décision prend un itinéraire pour parvenir à son exécution. Femme de paix, Mme Yintidéma invite tout le monde à l’union et se dit disponible pour collaborer et soutenir les actions des deux conseillers rétablis au sein du conseil communal de Natitingou. Il ne reste donc que l’installation de ces deux conseillers pour permettre à toute l’équipe communale de Natitingou de se retrouver et de montrer ce dont elle est capable pour le développement de la localité.
Hervé Yotto