Spread the love

soglo lehadyAvec les dernières pluies diluviennes, il est difficile, voire impossible de se déplacer dans certains quartiers de Cotonou. La preuve que les ressources de l’Etat ont été gaspillées à travers la mise en œuvre des différents projets contre l’inondation.

Il suffit que quelques gouttes de pluies tombent pour que les populations de Cotonou vivent le calvaire alors que plusieurs programmes été initiés pour faciliter la gestion de l’eau pendant la saison pluvieuse. Cela est la preuve que jusqu’ici, on n’avait fait que dilapider l’argent de l’Etat dans des investissements sans lendemain. Une situation qui donne raison au président Patrice Talon et à son gouvernement. En effet, c’est pour pallier cette problématique que le projet Asphaltage (projet d’assainissement et d’aménagement des voiries urbaines dans les villes) a été initié par le gouvernement. La réalisation de ce projet dont la phase active a démarré il y a environ un mois par la remise de sites, permettra l’aménagement et la réhabilitation d’environ 620 kilomètres de voiries urbaines. Entre autres avantages liés à la réalisation de ce projet, l’amélioration des conditions de circulation dans les ville ciblées, l’amélioration de l’accès des ménages aux équipements sociocommunautaires et aux services d’assainissement pluvial en vue de pallier les maladies hydriques, la rénovation des principales zones d’habitat et d’activités dans les villes concernées, la réduction des niveaux de pollution et de nuisance dans ces principaux centres urbains. De même, pour juguler l’inondation dans la vitrine du Bénin, le président Talon a inscrit dans son Programme d’actions le projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou. Ce projet contribuera à faire de Cotonou une ville sans inondation, une ville propre et débarrassée de tous les déchets où il fait bon vivre et dont on éprouve du plaisir à arpenter les artères. Il consistera à réaliser des collecteurs primaires, des caniveaux à ciel ouvert ou des caniveaux enterrés. Il couvre 64 000 mètres linéaires pour drainer les eaux de Cotonou sur une surface de près de 50 km2 sur les 70 que compte la ville qui sera ainsi drainée. Ce qui impactera le cadre de vie de près de 500 000 habitants de Cotonou. Ces projets seront renforcés par celui consacré à la gestion moderne des déchets solides ménagers. Pour mémoire, c’est bien la première fois qu’un gouvernement pense à une solution pour définitivement résoudre le problème d’inondation à Cotonou.

 Odi I. Aïtchédji