Spread the love
CODO-JEAN
Le chef exécutif de l’Atpms, Jean Codo

En suivant le processus du respect des directives maritimes internationales imposées aux pays africains, le groupe Atpms (Associated transport and port management system) s’impose comme la seule structure compétente pour aider à assurer la sécurité maritime.

Après la Guinée, la Sierra Leone, le Nigeria depuis juin 2015, le Congo, la Côte d’Ivoire et le Ghana, le groupe Atpms a été dernièrement sollicité à Madagascar. En effet, la République de Madagascar, bien qu’étant un pays maritime historiquement connu, ne s’était pas adaptée à toutes les exigences et dispositions internationales souvent bénéfiques pour l’économie et la sûreté maritime. Comme dans les autres pays, le groupe Atpms devra œuvrer pour la mise en œuvre du Advance cargo declaration for Isps code. Cette initiative impulsée par les Etats-Unis à la suite des attentats du 11 septembre 2001, a pour objectifs principaux de sortir les ports de la liste noire des gardes-côtes américains, de contribuer à augmenter le trafic en toute sécurité, de contribuer à améliorer les revenus des ports et de contribuer à améliorer en général l’image des pays et des régions. La mise en œuvre stratégique de cette nouvelle disposition a permis à certains ports dans le monde respectueux des conventions internationales de bénéficier d’un classement économique stratégique et d’une meilleure image dans la communauté maritime internationale. « Auparavant, les compagnies internationales ne soumettaient pas les documents les concernant avant leur arrivée au quai. Le traitement des dossiers prend du temps car la plupart des documents fournis sont en papier. Ce ne sera plus le cas avec ce système. Les informations seront connues bien avant que les navires n’arrivent au pays d’embarquement et le processus de dédouanement va tout de suite démarrer (…) », a indiqué Jean Codo, chef exécutif du groupe Atpms et expert certifié en code Isps. Créé en 2004, le groupe Atpms est spécialisé dans la conception et la gestion de plate-forme intégrant des solutions d’informations sur la sécurité et la sûreté maritime. Basé à Anvers (Belgique), son intervention s’articule autour d’un partenariat public-privé où l’Etat n’est pas en charge des investissements indispensables à la mise en place du système. L’intégralité de l’investissement est assurée par Atpms en partenariat avec des banques internationales.

A.T