Spread the love
cncb
La gestion des différents Dg passée au scanner

Depuis quelques jours, une mission est au Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) dans le cadre d’un audit. C’est la substance d’une confidence à nous faite, mardi 04 juillet 2017 par un agent du Conseil

Le séjour de cette mission devra permettre, selon notre informateur, de vérifier la gestion faite du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) depuis plusieurs années. L’intéressé n’a pu aller dans les détails pour nous informer du nom du cabinet d’audit ou encore des personnes commises pour ce travail. « Pour ce que je sais, c’est qu’ils sont dans la maison depuis la semaine dernière », a indiqué une femme en service  au Cncb, contactée à cet effet. Elle a précisé qu’elle n’a reçu aucune instruction particulière ; seulement que des personnes étrangères à l’office travaillent avec certains cadres. Et dans les coulisses, il se chuchote que le régime de la Rupture veut certainement frapper au Cncb. Un autre agent d’exécution a fait savoir que si le Président Talon peut vraiment fouiller et détecter la magouille au sein de cette structure, ce serait bien. « Talon n’a qu’à dire à ceux qu’il a envoyé de fouiller depuis 2006 à ce jour », a-t-il suggéré, sans confirmer avoir vu les auditeurs. Mais il a déploré la gestion faite de cet office public à travers les recrutements, les promotions et autres au Cncb. 
Le Conseil national des chargeurs du Bénin a connu plusieurs Dg durant les deux mandats du président Boni Yayi. Mèmouna Sinèbou Baboni a pris service des mains de Pierre Gansaré. Elle a passé la main à Claude Olory Togbé qui a ensuite transmis le pouvoir à feue Bernadette Sohoudji. Après son assassinat, Affouda a gardé les commandes et en a assuré l’intérim jusqu’à la nomination de Marie Diane Gbossou, épouse Agossa. Elle y a passé environ trois ans avant de passer service à Nadine Dako qui a cédé sa place à Hervé Fangnigbé en 2015. Antoine Dayori est venu après la présidentielle de 2016 avec une légère transition assurée par Ernest Tindo.   
Quelle période sera prise en compte par l’audit en cours au sein de cet office ? Quel Directeur général recevra la palme d’or de la mauvaise gestion  à la tête du Cncb ? On n’en sait rien encore. Toujours est-il que les problèmes de recrutement et de gestion des fonds de cet office ont toujours agité l’opinion publique, sauf depuis l’arrivée de Dayori où aucune grogne n’a été encore enregistrée.
FF