Spread the love

Moussa-MohamadouUn naufrage sur le fleuve Niger est survenu hier, mercredi 13 février 2019, occasionnant ainsi la disparition d’une cinquantaine de personnes. Au lendemain de ce drame, le préfet de l’Alibori, Moussa Mohamadou, est intervenu sur la radio nationale. A cette occasion, il a fait le bilan de ce naufrage et fait part des dispositions prises pour une meilleure gestion de la crise. Lire ci-dessous un extrait de ses propos.

« En terme de bilan, nous pouvons retenir qu’il y a eu 64 rescapés. Nous avons découvert sur le site une quarantaine de paires de chaussures. Alors on peut faire un lien avec les personnes portées disparues. Il faut préciser que les rescapés sont rentrés chez eux depuis hier soir et se portent bien parce qu’il y a une prise en charge médicale et psychologique qui est assurée. Juste après ce naufrage, les marins qui ont un détachement à karimama en lien avec la police républicaine et les pêcheurs qui ont démarré les fouilles. Aujourd’hui, il y a la plateforme départementale de gestion des crises et des risques et catastrophes qui vient de se réunir. Toute de suite, les membres de la plateforme vont se diriger vers Goroubéri, qui est d’ailleurs le village de la plupart des rescapés. Nous avons demandé et obtenu de la hiérarchie un renfort qui est essentiellement constitué des plongeurs, donc des sapeurs-pompiers, qui ont déjà quitté Cotonou depuis 4h. Cela veut dire que dans la journée, ils seront dans le département pour aider l’équipe sur place. Également, il faut retenir que le ministre de l’intérieur en lien avec le ministre de la santé ont pris les dispositions à travers l’Agence nationale pour la protection civile (Anpc) pour qu’un soutien en matériels soit fait ».

Source : radio nationale