Spread the love
gildas_Agonkan
Le député Gildas Agonkan optimiste quant à l’avenir du groupe parlementaire de Rosine Soglo

Le responsable à la communication de la Renaissance du Bénin Gildas Agonkan était l’invité de l’émission « Zone franche » de Canal 3. Sur la chaine de télévision privée hier dimanche, il a exposé les raisons de l’exclusion du Président Lehady Soglo. Il n’a pas manqué de revenir sur le cas Affo Obo à l’Assemblée nationale.

Beaucoup voyaient le Groupe parlementaire « Nation et développement » dirigé par la présidente fondatrice de la Renaissance du Bénin emporté par le départ du député de l’Alliance pour un Bénin triomphant (Abt) Affo Obo. Les commentaires présentaient « maman » (Rosine Soglo) comme l’aigle solitaire en inconfort en raison du mauvais présage de sa posture d’orpheline au sein du parlement. C’aurait été historique, mais l’invité de l’émission « Zone Franche » de Canal 3 hier a déclaré qu’il s’agit d’une hypothèse qu’il ne faut pas envisager. Pour l’invité, le Groupe parlementaire ‘’la Renaissance du Bénin’’ survivra au départ de Affo Obo. « Nous n’allons jamais permettre cela. Nous, député de la Renaissance du Bénin, ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver le remplaçant de Afo Obo s’il est avéré qu’il a effectivement quitté le groupe parlementaire. Même si ce n’est pas en notre sein, on trouvera quelqu’un pour conforter le groupe », a-t-il déclaré. L’autre sujet qui défraie la chronique et sur lequel est revenu l’invité, c’est l’accord ou non de Abraham Zinzindohoué à la rencontre d’Abomey ayant conduit à l’exclusion de LéhadySoglo. Pour l’invité, celui-ci n’a jamais rejeté en bloc l’idée de briser l’immobilisme au sein du parti. Il a d’ailleurs affirmé qu’il a été consulté et qu’à aucun moment il n’a boudé le désir de voir la fin de l’immobilisme au sein du parti. Nous l’avons rencontré. Sur le diagnostic par rapport à la situation à la Rb, nous sommes au même diapason. Sur la décision que nous avions prise également, nous sommes au même diapason. Sur son choix pour présider au comité d’organisation du congrès de la Renaissance du Bénin prévu pour bientôt, je ne l’ai pas entendu dire non », a-t-il fait savoir. Par rapport au président d’honneur Nicéphore Soglo, l’invité a déclaré que l’homme a l’habitude des réactions fortes mais a toujours été par la suite conciliant. Il n’exclut pas la possibilité de lui faire reprendre la présidence du parti à l’issue du prochain congrès. « Dans des situations pareilles, il a des prises de position fortes. Rien ne nous surprend dans la démarche. On comprend sa réaction. Mais un certain nombre de personnalités s’apprêtent à le rencontrer. En de pareille circonstance, la seule personnalité à remettre la Renaissance du Bénin sur les rails, c’est le président Nicéphore Soglo. Maintenant, dans le cas contraire, les personnalités pour diriger le parti existent. Nous avons des hommes et femmes de qualité pour conduire ce parti », a-t-il déclaré. Gildas Agonkan n’a pas manqué d’exposer les raisons ayant conduit à l’exclusion du Président Léhady Soglo. Pour lui, il était nécessaire de prendre cette décision qui, selon lui, sauve le parti et augure d’une nouvelle ère à la Renaissance du Bénin (Rb).
 
HA