Spread the love
GLO
Vive altercation entre populations et forces de l’ordre

Situation confuse le jeudi 18 janvier 2018 dans la commune d’Abomey-Calavi. Les acquéreurs de parcelles ayant été expropriés pour la  construction de l’Aéroport de Glo-Djigbé ont manifesté leur mécontentement. Elles se sont insurgées  contre le taux de dédommagement appliqué pour la libéralisation du domaine du nouvel aéroport. Pour se faire entendre, ils ont barricadé la voie inter-Etat Cotonou-Bohicon à hauteur de Glo-Djigbé,  brûlant des pneus. Ce qui a un   embouteillage,  empêchant du coup la circulation dans les deux sens durant des heures. L’arrivée des forces de l’ordre sur le terrain n’a pas permis le retour du calme. Selon certains témoins,  la foule en furie a lancé des pierres aux policiers qui ont répliqué avec l’usage de gaz lacrymogène. Selon Nazaire Hounnoukpè, Directeur de la Police Républicaine, toute manifestation sans autorisation est un délit. Car, la loi a prévu les conditions dans lesquelles les manifestations doivent être organisées. « Nous sommes dans un régime de déclaration, et tout attroupement qui ne respecte pas les règles sera dispersé », a-t-il indiqué. Il a invité les manifestants à entreprendre les voies plus autorisées pour leur revendication. « Au cas contraire, la Police va toujours répondre présent pour les disperser », a-t-il martelé. On note plusieurs arrestations dans le rang des manifestants, mais également des blessés au niveau des forces de l’ordre.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)