Spread the love
amlon-konfo-claver
Georges Amlon (ex Dg/Ortb), Edouard Konfo (ex Cc Cotonou) et Pierre Claver Tossou (ex Dg/Douanes)

Le pouvoir sous le Nouveau départ ne distribue pas de gâteau. Les personnalités appelées à de hautes fonctions et qui ne l’assument pas convenablement  sont vite remerciées. Le pouvoir du président Patrice Talon affiche une sérénité concordant avec les objectifs de son contrat social.

Ils sont un certain nombre à n’avoir pas fait long feu au poste. Leur gouvernance dans les administrations dans lesquelles ils ont assumé les hautes fonctions n’a pas convaincu. Pour d’autres, c’est la violation de la déontologie administrative qui les a fait partir. Ainsi, l’on se souvient de Nourou-Deen Saka-Saley, conseiller technique juridique de l’Alliance pour un Bénin triomphant  (Abt) appelé à un poste de responsabilité dans le cabinet du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Pour n’avoir pas fait preuve de retenu, en donnant son opinion sur la cellule créée au palais pour analyser les arrêtés ministériels et préfectoraux, Nourou6deen Saka-Saley a dû faire l’expérience amère de perdre son poste. Les cas les plus récents concernent l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb), le Commissariat central de Police de Cotonou et l’administration des douanes. A l’Ortb, Georges Amlon, l’un des animateurs de l’entre-deux tours de la présidentielle, n’aurait pas observé les règles administratives de sa hiérarchie. Son collègue Houndolo est désormais à la tête de l’Office. Au terme du Conseil des ministres du 14 décembre 2016, c’est le Commissaire principal de police, Edouard Konfo, Commissaire central de la ville de Cotonou qui a été relevé de ses fonctions. Le même conseil des ministres a mis fin aux fonctions du lieutenant-colonel des eaux, forêts et chasse, Robert KuassiNoudéhou, Directeur général du Centre national de gestion des réserves de faune (Cénagref). Une semaine après, c’étaient les douaniers. Le conseil des ministres du 21 décembre 2016 a remercié Pierre-Claver Tossou, Directeur général des Douanes et droits indirects, Philippe Toussaint Séké, Receveur des douanes du Port et Achille Allossogbé, chef section escorte spéciale des véhicules d’occasion. Les motifs de ces limogeages ne sont pas officiels. Mais des indiscrétions renseignent que c’est pour légèreté qu’ils ont été relevés de leurs fonctions. En dehors du Directeur général du Cénagref, les autres responsables limogés ont été promus à ces postes de responsabilité sous le Nouveau départ. Et pourtant…

Jean-Claude Kouagou