Spread the love

JAPONLes liens de coopération existant entre le Bénin et le Japon depuis trente ans sont au-beau-fixe. L’ambassadeur Kiyofumi Konishi l’a martelé lors de la célébration du  85ème Anniversaire de l’empereur Akihito jeudi dernier. Occasion aussi pour lui de féliciter le président Patrice Talon pour sa gouvernance.

La gouvernance du président Patrice Talon force admiration et motive bien de pays à l’accompagner dans cette dynamique. Au nombre d’eux, le Japon. Son représentant diplomatique au Bénin n’a pas tari d’éloge à l’endroit du chef de l’Etat. A en croire l’ambassadeur Kiyofumi Konishi, le gouvernement du Président Talon a, dès sa prise de fonction, élaboré le Programme d’actions du Gouvernement et s’attelle, depuis lors, à sa mise en œuvre effective. Ces efforts, a-t-il reconnu, sont en train de porter des fruits comme plusieurs indices en témoignent. A titre d’exemple, il a cité Standard & Poors qui a revu à la hausse la note attribuée au Bénin en juin dernier. De même, le FMI a classé le Bénin parmi les cinq pays qui mènent le mieux des actions en vue d’atteindre les Objectifs du développement durable. Et c’est à cœur joie qu’il note que le Bénin fait partie des deux pays d’Afrique subsaharienne, avec le Rwanda, qui se trouvent parmi ces cinq pays. « Deux ans se sont écoulés depuis mon arrivée au Bénin. Pendant ces 24 derniers mois, je me suis rendu à plusieurs reprises dans différentes régions du pays. Je constate humblement que, même pendant cette période, les conditions de vie des Béninois s’améliorent petit à petit. Et je ne saurais cesser d’espérer un avenir radieux pour ce pays, vu ses potentiels tels que son capital humain remarquable, sa terre fertile, ou sa valeur culturelle », a-t-il fait savoir. Dans cette perspective, le patron de la diplomatie japonaise au Bénin a indiqué que son pays continuera à soutenir le développement de sa terre d’accueil en se basant sur les principes énoncés dans le cadre de la Ticad et ce, en collaboration avec d’autres partenaires techniques et financiers. « De surcroît, la coopération entre le Bénin et le Japon s’étendra désormais aux secteurs privés. En effet, une entreprise japonaise est en train de discuter avec le gouvernement Béninois en vue de construire une usine de produits textiles au Bénin. Ce projet, avec un investissement et financement d’envergure, contribuera non seulement à la création d’emplois, mais aussi au développement économique de ce pays. Je remercie à cet effet le gouvernement béninois pour son engagement déterminé en vue de la réalisation rapide de ce projet », a-t-il annoncé.

 Joël Samson Bossou