Spread the love
Reine-alapini
Reine Alapini Gansou intègre le cercle des juges de la Cpi

Reine Alapini Gansou fait désormais partie des juges devant siéger à la Cour pénale internationale (Cpi). C’est à la faveur de l’Assemblée générale de cette haute instance judiciaire qui s’est tenue le mardi 5 décembre 2017 à New-York que l’information est tombée. Cette élection n’est que le fruit du leadership du gouvernement et de la diplomatie béninoise qui ont joué convenablement leur partition. Et pour cause. La nouvelle juge de la Cpi a reçu il y a quelques mois, le soutien de taille du gouvernement lors du Conseil des ministres en date du 06 septembre 2017. Selon le compte rendu, le ministre des Affaires étrangères et celui de la justice ont été instruits aux fins d’organiser le plaidoyer nécessaire en faveur de l’élection de Reine Alapini Gansou au poste de juge à la Cpi.  Pour rappel, Reine Alapini Gansou est avocate et enseignante de droit pénal dans les Universités du Bénin. Elle était avant son élection, rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’homme en Afrique et membre de la Cour permanente d’arbitrage depuis 2011. Elle fut aussi lauréate du prix des droits de l’homme du cinquantenaire des indépendances africaines en 2010. Les défis qui se posent à l’effectivité et la pérennisation de la Cpi sont de plusieurs ordres. Reine Alapini Gansou n’entend pas rester inactive. Elle envisage entre autres, travailler pour que l’institution reste une Juridiction capable de transcender toute tentative de politisation et de régionalisation. Mieux, mettra-t-elle, tout en œuvre pour que la Cpi soit bâtie sur non seulement le statut de Rome, mais surtout sur toutes les résolutions subséquentes, pour asseoir son efficacité. La remise en cause individuelle et collective des juges et le renforcement de l’œuvre de justice internationale sont également les chantiers pour lesquels se battra la promue.

Mohamed Yasser Amoussa

(Stag)