Spread the love

IMG-20150818-WA0002Le Bénin sera en pointe dans le domaine du climat. Par cette déclaration Boni Yayi entend faire du Bénin au lendemain des conférences des Nations Unies sur le Climat, l’ambassadeur de la thématique. En visite ce mardi 18 Août à Paris en compagnie de son Premier Ministre Lionel Zinsou, il a accordé une interview à Rfi. (Lire ci-dessous sa déclaration et le communiqué de l’Elysée)

 « Nous, en ce qui concerne l’Afrique, nous souffrons énormément. Nous avons besoin de régler la question de l’adaptation. Notre adaptation, nos activités économiques, ceci est important par le transfert des technologies, les financements ; il nous faut au cours des quinze années à venir environ un milliard de dollars. Imaginez-vous ? Parce que si vous allez au Bénin, dans la partie septentrionale de notre pays, il ne pleut pas, c’est la sécheresse, eh bien, la production chute, toutes nos productions chutent, l’érosion côtière est un défi. Alors vous voyez, je suis venu dire au Président François qu’il a l’appui de tout un continent et remercier également les autres puissances et les appeler vraiment, leur lancer une espèce de SOS pour que la conférence de Paris soit véritablement un succès. Le Bénin veut être l’ambassadeur, pour cette question. En tout cas, Paris pour nous est un grand espoir »

Communiqué de l’Elysée a propos de la visite du Président Boni Yayi en France :

Le président de la République s’est entretenu aujourd’hui à Paris avec son homologue béninois, M. Thomas Boni Yayi. Ils ont évoqué la lutte contre la secte terroriste Boko Haram pour convenir de maintenir les efforts entrepris jusqu’à la disparition de la menace que représente ce groupe.

 Le Chef de l’Etat a félicité M. Boni Yayi pour l’engagement de son pays et la récente décision de mobiliser un bataillon béninois pour compléter les efforts du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad. François Hollande a confirmé que la France poursuivrait son soutien aux différents Etats engagés dans cette lutte, conformément aux décisions prises lors du sommet organisé à Paris en mai 2014.

 Enfin, le président de la République a présenté au président du Bénin l’avancement de la préparation de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Paris en fin d’année 2015. Il a remercié le Bénin pour le soutien apporté par ce pays au principe d’un accord ambitieux, universel et juridiquement contraignant. Il a également rappelé son souhait que le Bénin puisse être accompagné dans sa stratégie de développement durable, comme cela avait été annoncé lors de la visite d’Etat effectuée par François Hollande à Cotonou (2 et 3 juillet 2015).