Spread the love

Greve ElèveC’est une cessation collective d’activités qui se fait remarquer dans les écoles et collèges publics depuis ce mardi 6 mars 2018. Ce matin au lycée technique Coulibaly de Cotonou, il n’y a pas eu pas d’activité pédagogique. Les lycéens agglutinés dans la cour font des jeux à loisir. Ceci en raison du mouvement de grève enclenché par leurs enseignants. Les membres de l’administration sont en place et espèrent que la situation va s’améliorer. Au collège d’enseignement général d’Akpakpa centre, c’est un silence de cathédrale qui se fait observer. Pas la moindre ombre d’un élève. Les enseignants y font néanmoins le tour et retourne à leur domicile. L’administration est au poste et sonne aux heures convenues a fait savoir le censeur  principal Macaire Linssoussi. Ces mouvements de grève auront-ils d’impacts sur les examens de fin d’année ? Bien malin qui pourra répondre. « Vivement que tout se normalise » a souhaité Macaire Linssoussi. C’est le même constat dans la plupart des collèges parcourus dans la ville de Cotonou. L’alerte Ecole morte est à cet effet respectée par les enseignants. A noter que dans le même temps, les cours se déroulent normalement dans les établissements privés de l’enseignement secondaire.

Spéro Ahoussinou