Spread the love

imagesLa Centrale des syndicats du privé, public, para public et informel du Bénin Cspib, une des sept centrales syndicales en mouvement de grève a suspendu sa motion ce mercredi 28 mars 2018. Une suspension qui intervient à la suite d’une réunion du bureau directeur. La Cspib n’a pas voulu resté insensible face aux nombreuses démarches de médiation des religieux, têtes couronnées et autres personnalités de la République. Dans sa déclaration, le secrétaire général de la centrale Christophe Dovonou a souligné le paiement intégral des salaires du mois de mars sans défalcation par le gouvernement. Un acte qui selon lui vise à décrisper la tension et permet de faire foi à l’exécutif. « Nous demandons au gouvernement et à son chef à autoriser le président de la commission de négociation à convoquer une séance pour vider les derniers points inscrits à l’ordre du jour. Ceci aidera tout un chacun à sortir la tête haute de la crise » a-t-il ajouté. Le syndicaliste invite les enseignants à reprendre le chemin des classes dès mardi 3 avril prochain pour l’avenir des apprenants.

Marcus Koudjènoumè