Spread the love

GREVELa grève enclenchée depuis bientôt trois mois dans le secteur éducatif prend des proportions inquiétantes. Les enseignants grévistes entendent radicaliser le mouvement à la suite des défalcations opérées sur leurs salaires et les menaces de radiation proférées par le ministère de l’enseignement maternel et primaire et celui de l’enseignement secondaire et technique à travers des communiqués en date du lundi 5 mars 2018. Pour répondre à ces différentes réactions du gouvernement, le Front d’action des syndicats de l’éducation  organise une marche de protestation dans la matinée de ce mardi 6 février 2018 après plusieurs assemblées générales tenues sur l’ensemble du territoire hier lundi.

Le carrefour Unafrica est le point de départ de la marche des enseignants de ce mardi 6 février avec pour point de chute le ministère du plan et du développement en passant par la place de l’étoile rouge et la mosquée Cadjèhoun. Entre autres revendications des enseignants grévistes, l’on note la signature des arrêtés d’application des décrets du 21 novembre 2015 portant statuts particuliers des corps des personnels enseignants de l’enseignement du premier degré, l’indexation des salaires des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire, la signature du nouvel arrêté portant modalités de recrutement et d’emploi des enseignants vacataires, le relèvement du taux horaire de vacation et la régularisation de la situation administrative et financière des différentes catégories d’enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire.

Marcus Koudjènoumè