Spread the love

charlemagne honfoLe maire de la Commune de Sèmè-Podji était l’invité de l’émission en langue Xwla  »Noukonlilètoton » de Océan Fm, samedi 15 septembre 2018. Au menu des échanges, les critiques virulentes dont l’édile fait l’objet.

« C’est parce que je me suis opposé à la distraction du patrimoine public que certains conseillers me boudent », ainsi s’exprimait le maire Charlemagne Honfo pour justifier les attaques dont il fait l’objet ces derniers temps. En effet, le premier citoyen de Sèmè-Podji, dans ses explications, s’est dit surpris des rumeurs qui lui parviennent à propos de la bourde de certains chefs d’arrondissement. « Tout ce qu’ils disent n’a aucun fondement si ce n’est qu’ils  ne trouvent plus rien à manger. Pourtant, ils obtiennent à temps réel, tout ce qui leur revient comme avantages et primes », a fait savoir Charlemagne Honfo. « L’argent qui doit servir à l’amélioration des conditions de vie de nos populations, ne doit pas faire objet de détournements pour servir certains élus. Il y a encore beaucoup de choses à faire dans la commune. Tous ceux qui veulent de la transparence doivent soutenir nos actions », a-t-il ajouté. Par ailleurs, il a réaffirmé son engagement à lutter contre l’impunité. Et déjà, promet-il, des têtes vont bientôt tomber dans le cadre du dossier « cimetière d’Agblangandan ».  «Tous ceux qui ont occupé de façon illégale le domaine du cimetière de l’arrondissement d’Agblangandan vont rendre gorge », a-t-il martelé. Il faut dire que l’autorité communale a promis de restaurer ce domaine pour le bien de tous. Car, « plus rien ne sera comme avant », selon le maire de Sèmè-Podji.

Cell/Com Mairie

Sèmè-Podji