Spread the love

gustaveSLe Bénin amorce progressivement une période sensible et tumultueuse marquée par les élections législatives, communales, locales et municipales qui s’annoncent rudes et âpres. Préoccupé donc par la paix et la stabilité au Bénin, Gustave Dépo Sonon, ministre en charge des relations avec les institutions, a pris son bâton de pèlerin pour sensibiliser les populations à la base sur l’enjeu des prochaines joutes électorales. Za-kpota, sa commune natale, est le point de départ de cette vaste campagne de conscientisation. Ce dimanche 08 mars 2015, à la maison des jeunes de Za-kpota, Gustave Dépo Sonon a rencontré ses frères et sœurs qui ont massivement répondu à son appel. « Ce que je suis venu faire ici, c’est simplement lié à ma fonction. Le seul objectif que je vise est d’œuvrer pour une élection apaisée. Nous savons que la période électorale est une période de tension et, s’il faut œuvrer pour une période électorale apaisée, et que je suis le ministre chargé des relations avec les institutions, celui qui au premier plan est en charge du secteur, vous comprenez que je souhaite vivement que s’il devrait y avoir un prix pour désigner la Commune qui a plus observé le fair-play pendant cette période électorale, cela soit ma Commune natale Za-Kpota. Pour expliquer une compétition électorale est comparable à un match de football où le fair-play doit prévaloir parce que sur les listes, il n’y a aucun étranger. Il n’y a que des Béninois et ce sont des Béninois qui vont désigner des Béninois. En conséquence, nous devons tout faire pour que ces élections se passent dans la paix », a-t-il déclaré. A cet effet, il a souhaité qu’il y ait fair-play et qu’à la fin, les joueurs s’échangent les maillots. Il a poursuivi en demandant aux spectateurs qu’est le peuple de faire un choix judicieux.

Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)