Spread the love

On vous l’avait bien dit, la bande à mon cousin HOLO, qu’il est sage d’éviter d’appeler souvent « les SAGES » pour ne pas déclencher l’hilarité générale, vu qu’ils s’amusent parfois à craquer leur allumette trop près de nos barils, n’a pas fini d’épater nos nez de nègre. C’est vrai que la seule limite que cette Cour s’est fixée avec le docteur de TCHAOUROU, c’est de ne pas réviser notre Constitution du 11 décembre 1990, mais elle l’a réécrite avec parfois une écriture si grossière, qu’on se demande bien dans quelle encre elle trempe sa plume…

         On n’a pas encore fini de cacher aux étudiants et au monde scientifique, cette horreur d’un 31 décembre, il y bientôt deux ans, qui a consisté pour mon cousin HOLO et ses camarades au milieu de la nuit, de sortir une décision enjoignant l’ordre aux députés d’aller voter, haut les mains, le budget de l’Etat YAYI, qu’ils venaient de rejeter, par un vote à bulletin secret ! Evidemment, les députés ont royalement ignoré cette honteuse décision que les plus informés de la République savent avoir été rédigée hors de la Cour Constitutionnelle, par un ou deux juristes mille collines Savè…

         A peine essaie-t-on d’oublier l’alignement du calendrier des élections législatives et communales sur la volonté exprimée par le chef de l’ Etat par l’une des décisions de cette Cour que, bientôt, on ne pourrait même plus qualifier de Cour des Miracles, mais de Cour des Abominations, qu’elle vient d’ engendrer une autre monstruosité qui sonne et trébuche contre le bon sens même.

       Selon cette dernière pépite, si vous êtes né le 1er janvier d’une année, vous êtes réputé porter le même âge rigoureusement que celui qui est né le 31 décembre ou le 31 juillet ! La Constitution du 11 décembre en son article 44 dispose-t-elle clairement que pour être candidat aux élections présidentielles, il faut  » avoir au moins 40 ans, c’est à dire 40 ans révolus au moment du dépôt de la candidature » ? Mon cousin HOLO et ses camarades, après avoir EMPOCHE le terme REVOLU, sur la base d’un mauvais scénario d’un recours ubuesque où, un ATAO HINNOUHO des étales d’ADJEGOUNLE se retrouve candidat du parti je-ne-sais-quoi de André OKOUNLOLA de SAVE pour les présidentielles de l’année prochaine, sur la base d’un jugement supplétif né vers, tandis qu’on aurait rejeté la candidature du requérant, un klébé de KOMI selon certains, qui ne serait pas né vers ! Bref, une histoire de fou.

       Pour faire plus simple, je ferai comme un de mes petits neveux sur la toile, jamais en retard d’une plaisanterie, que je trouve blasphématoire, et qui se demande si les sages de la Cour ne fréquentent pas trop les chambres de passage où l’heure entamée est due ?

       Puisque, c’est ce principe-là qu’ils viennent d’introduire dans notre Constitution juste pour permettre au joker de YAYI, mon petit neveu le Bibendum de BANTE, qui n’aurait ses 40 ans qu’en juillet 2016 pour la compétition ! On finit par se demander si le jeune KOMI est vraiment un joker ou le souffre douleur de YAYI.

     Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient toutes BEHHH pour YAYI. Il a rendu des institutions entières MEUHHHH !

 Ne pleurez pas les enfants ..

.A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA