Spread the love

kérékou-stade Après l’immortalisation du général Mathieu Kérékou à travers le stade de l’amitié de Cotonou, c’est le tour du Lycée militaire des jeunes filles de Natitingou de changer de dénomination. Cet établissement devient à compter de ce samedi 12 décembre le lycée militaire des jeunes filles Général Mathieu Kérékou.

Le lycée militaire des jeunes filles de Natitingou s’appellera désormais le lycée militaire des jeunes filles Général Mathieu Kérékou. Ainsi en a décidé le chef de l’État Boni pour qui le général a été un leader charismatique. En signe de comparaison, il estime que Mathieu Kérékou a eu gérer le Bénin pendant 27 ans alors que lui n’en a fait que dix. « Je compte désormais les jours qui me restent » a-t-il souligné avec un sourire. Boni Yayi a promis revenir à Natitingou les tout prochains jours pour l’ouverture du Business Promotion Center Bpc de cette localité du pays. Le président de la République a notamment axé son discours sur le rôle de la jeunesse dans l’édification du développement du pays. Tout en magnifiant l’illustre disparu, Boni Yayi confie à l’assistance que c’est un immense plaisir que ça soit sa modeste personne qui conduise le caméléon dans sa dernière demeure. Le chef de l’État a eu le mérite lors de son discours de faire sourire l’ex première dame et veuve du disparu Marguérite Kérékou. Un sourire qui a duré plusieurs secondes. A l’occasion de cette messe d’enterrement, le grand camarade de lutthommage-kérékou-3e Kérékou a été décoré à titre posthume par le vice chancelier Roger Gaba. L’autre allocution ayant retenue l’attention des uns et des autres est celle de l’une des filles du défunt Marina Soroyama Kérékou. Un discours empreint de solennité qui résume de façon globale le père de famille qu’est Mathieu Kérékou. Pierre Otcho, porte parole du Parti de la Révolution Populaire du Bénin PRPB et membre de la ligue nationale des jeunes patriotes a donné son témoignage à l’endroit de celui qui a été son mentor. Il a tout simplement salué le dirigeant perspicace et inspiré qui a montré la voie à suivre à bon nombre de personnes. « Ni infaillible, ni parfait, Mathieu Kérékou est un militaire accompli, un patriote inflexible, un vrai chef ». Tels sont les mots employés par l’ancien ministre de la défense nationale Pierre Otcho sous le régime Kérékou. A la fin de cette eucharistie, plusieurs autres personnalités à l’image de Pascal Iréné Koukpaki, Abdoulaye Bio Tchané, Nassirou Arifari Bako pour ne citer que ceux là ont tous reconnu la grandeur du général et la réussite de ces différentes cérémonies d’hommages organisées en l’honneur de l’homme du 26 octobre 1972.

Marcus Koudjènoumè