Spread the love

 viergeSymbole de dignité et de fierté, le caractère sacré de la virginité ne fait plus l’unanimité. Pire, aujourd’hui, nos jeunes sœurs perçoivent comme étant une honte leur inexpérience sexuelle. La dépravation des mœurs, accélérée par les médias, joue un grand rôle dans la disparition de cette valeur.

Utilisée pour définir l’état d’une jeune fille qui n’a jamais eu de rapports sexuels, la virginité a toujours été considérée, jusqu’à un passé récent, comme le gage d’une bonne éducation. Il devient rare, de nos jours, de trouver en pleine adolescence, de jeunes filles encore vierges. Cela est passé de l’inadmissible au tout à fait normal. La modernisation de notre culture par les médias, les phénomènes de mode, les nouvelles technologies, notamment l’internet, ont dérouté la jeunesse. Le sexe est devenu une distraction. Malgré les dispositions mises en place par les parents, la société influence énormément les décisions des jeunes sur les questions liées à la sexualité. En effet, le caractère tabou de ce sujet ne permet pas aux parents de pouvoir s’exprimer aisément avec leurs enfants sur les thèmes en rapport avec le sexe. A l’adolescence, surtout pour la jeune fille qui commence à observer sur son corps des changements, avec l’apparition des caractères sexuels secondaires, la prudence s’impose. C’est le moment ou s’opèrent à la fois sur les plans psychologique et physiologique des modifications qui la prédisposent à commettre de graves erreurs souvent irréparables. Influencée par des amies, qui soit, ont été dépucellées par leurs petits amis, par la puberté précoce qui se traduit par le libertinage pour obtenir des biens matériels, la jeune fille doit faire appel à sa conscience pour ne pas se laisser aller. Il est donc important de rappeler que la virginité, c’est comme l’honneur, cela ne sert qu’une fois. Il y va uniquement de son intérêt de pouvoir se préserver jusqu’à ce qu’elle se sente prête. Ne pas se livrer pour des raisons de honte ou de complexe vis à vis des autres, de chantage ou encore pour des biens matériels. Car, bien plus que sa dignité, c’est celle de toute sa famille qui est mise à mal si elle donne ce qu’elle a de plus cher pour si peu. En se préservant, elle profite pour éviter plusieurs maladies et infections sexuellement transmissibles, des grossesses non désirées. Au-delà de tout, elle gagne le respect et la considération de son futur époux si elle reste vierge jusqu’au mariage.

 Anthony Durand

Le point de vue des populations sur la virginité des jeunes filles

 

La population béninoise, malgré la forte dégradation des mœurs, pense que la virginité chez la jeune fille reste et demeure une fierté.

Fangnigbé Ella, Sage femme d’Etat : «La virginité est une fierté pour la jeune fille »

« Une fille vierge, est une fille qui n’a jamais eu de rapports sexuels. La virginité est, en effet, une fierté pour la jeune fille. Pour une fille vierge, sa virginité est un honneur pour elle et pour son mari. Le mari a pleinement confiance en sa femme parce que c’est lui qui l’a dépucellée. Il peut arriver néanmoins qu’une femme qui n’a jamais eu de rapports sexuels ne soit plus vierge. Par accident, l’hymen peut partir. Par exemple, des activités sportives ou l’utilisation d’un spéculum lors d’une consultation médicale peut être la cause de la rupture de la membrane appelée hymen. L’éducation à la maison et les copines sont des éléments fondamentaux qui influencent les jeunes filles dans le choix du maintien de leur virginité. Le caractère tabou du sexe ne permet pas de disposer des mots pour expliquer correctement le sujet et on fait semblant de parler de cela avec les enfants. Je recommande aux jeunes filles encore vierges de ne pas suivre ce que font les autres. Il ne faut pas avoir peur de croire que quand on est encore vierge, à un âge donné, on doit nécessairement aller aux rapports sexuels. Comparez celles qui ont commencé tôt et celles qui ont commencé tard et appréciez la qualité de vie qu’elles mènent maintenant. »

 Kounou Mélaine, élève en classe de terminal : «C’est une très grande fierté d’être toujours vierge »

« Une fille vierge est une fille qui est encore intacte, qui ne s’est jamais approchée d’un garçon. C’est une très grande fierté pour une jeune fille d’être toujours vierge. Avant de te marier, si ton mari constate ta virginité, ça représente un plus pour ta famille. Cela montre que la fille a reçu une bonne éducation. Elle ne s’est pas laissée aller comme toutes les filles le font. De nos jours, avec tout ce qui se passe, le nombre de filles vierges a considérablement diminué, mais il y en a toujours. »

 Propos recueillis par Blaise Noutai et Patrick Gbodo

(Stag)

 Chronique: Être vierge, une fierté

 On constate que les mœurs sont, de plus en plus, dépravées de nos jours. La mode de la jeunesse, c’est maintenant de faire preuve de compétence ou de courage en n’ayant aucune crainte face aux actes sexuels. Être vierge, d’une manière générale, est le fait d’avoir son hymen, membrane qui obstrue l’entrée du vagin chez une jeune fille, intacte. C’est une fierté parce que cela honore la jeune fille en faisant preuve d’une bonne éducation et de sa capacité de s’abstenir jusqu’au bon moment. A 18 ans, les organes génitaux sont prêts à poser des actes sexuels, mais il est préférable pour la jeune fille de ne pas se laisser influencer, de patienter jusqu’au mariage pour se voir honorer et surtout jouir agréablement de sa ‘’perte de virginité’’.

Peniella Engbunduka