Spread the love
hostieTop le Littéraire
Tossou Okri Pascal (Top) est un universitaire accompli qui enseigne les lettres modernes à l’Université d’Abomey-Calavi. Avant de revenir sur un bref portrait de l’homme dont la taille concurrence celle de l’ancien président sénégalais Abdou Diouf ou du Général français, Charles de Gaulle, il est indiqué de prendre connaissance des différents sens du mot top qui relève de l’anglicisme. Top désigne « le meilleur » quand il s’agit d’un nom. En  tant qu’adjectif, top signifie« excellent ». Dans des compétitions de jeux de mots ou de sports, top marque l’instant à partir duquel l’attention des concurrents est sollicitée pour suivre le libellé d’une question ou le moment à partir duquel le compétiteur doit prendre le départ. En milieu sportif, il est synonyme du coup de sifflet de l’arbitre qui lance les hostilités dans un match de football par exemple. En vingt-quatre (24) ans, top aura été le mot le plus utilisé par Julien Lepers, présentateur d’un jeu télévisé qui avoue dans son livre « Les fautes de français ? Plus jamais ! » qu’il est « incapable de définir le genre de « scolopendre » ». Top en tant qu’acronyme pouvant se définir comme Tossou Okri Pascal, prédestine l’homme à être aussi excellent et le meilleur dans sa spécialité, la littérature française. L’homme de teint noir qui n’approche pas le jais, est de grande taille. Ancien pivot de l’équipe de basketball du Lycée Mathieu Bouké de Parakou, Tossou Okri Pascal se soumet encore aux exercices éprouvants de sport. Il en résulte que Top n’est pas « sataniquement ventru » comme il l’a fait savoir un jour en amphi. Car, les exercices de sport ne laissent aucun tissu adipeux revêtir ses fibres charnues. Ni cheveux hauts, ni tête tondue, l’expression du visage vacillant entre le sourire, le rire et la gravité témoignant la compassion ou illustrant « l’énervement » ou « l’émerveillement »,  Top se garde loin des trois vices : alcool, tabac et femme. Tossou Okri Pascal ne cède pas à la provocation des femmes. Dire que sa passion est la lecture devient redondant pour ce spécialiste du langage et de la communication à expression facile. Seulement, il ne se contente pas de la littérature grise. Il est modestement un bel homme du XXIème  siècle. Car, autant il lui est loisible d’aborder avec aisance des faits d’histoire du XXème siècle, autant il lui est facile de se prononcer sur les sujets d’actualité. C’est alors qu’il se réclame homme de culture, capable de tenir de grands discours. L’homme est capable d’animer des cafés littéraires sur « Actualité et enjeux contemporain » du monde. Mais alors ne lui demandez pas d’analyser une fonction de logarithme népérien ou de calculer la puissance d’un moteur sur la base de variables inconnues. Ce n’est pas du chinois ; c’est du japonais pour lui. Top, le chef du département des lettres modernes de l’Université d’Abomey-Calavi, est plutôt auteur de romans et d’ouvrages didactiques.
Jean-Claude Kouagou