Spread the love

hostieEn chœur Maria

Musulmans et chrétiens,  dans un même temple à Porto-Novo, le week-end écoulé, ont récité le « je vous salue Marie ». C’est encore un exploit du Dialogue interreligieux et interculturel du chantre Albert Tévoédjrè. Ce manipulateur de type exceptionnel fait les choses avec intelligence. Déjà le logo du Dialogue interreligieux, interculturel, est ingénieusement conçu avec les attributs de toutes les religions afin que chacune d’elles se sente concernée. En effet, la disposition de ces attributs sur le logo, forme une clé qui porte l’inscription « coexistence ». Cela traduit le fruit d’une réflexion bien mûrie qui fait de ce logo, la clé de voûte de « la paix par un autre chemin ». L’architecte de ce projet, Albert Tévoédjrè, ne se lasse de le conduire vers des lendemains meilleurs. Pas simplement là où il fera bon vivre pour chacun et pour tous, mais là où le vivre ensemble doit amoindrir les velléités d’inimitié de sorte que la paix puisse perdurer. C’est l’œuvre sacerdotale accomplie par cet Ancien avant de dire définitivement «  Au revoir ». La dynamique d’Albert Tévoédjrè, rejoint dans une relative mesure, la problématique de l’écrivain Jacques Attali, qui dans son ouvrage « Demain, qui gouvernera le monde ? » énonce : « Quand on écrit un essai à visée perspective, on aimerait parfois avoir tort et ne pas voir se réaliser ses prévisions les plus sombres ». Mais plus gaie, Jacques Attali écrit : « On aimerait aussi, au contraire,  voir surgir, au loin, dans les brumes du réel, la première esquisse de ce qu’on a rêvé de meilleur ». A la tâche de la nouvelle mission humaniste qu’il s’est assignée, Tévoédjrè, après avoir contribué à la réunification des protestants méthodistes, divisés pendant 20 ans, a pu réunir musulmans et chrétiens à Porto-Novo, samedi 22 juillet autour de la Vierge Marie. C’est inédit au Bénin. Les fidèles des deux confessions religieuses ont récité en chœur « je vous salue Marie ». Cela rappelle au plan international, le baptême d’une mosquée à Abou Dhabi qui devient « Mosquée Marie, Mère de Jésus ». Au Bénin, la grotte mariale d’Arigbo, traduit la symphonie entre la divinité Arigbo  et le Catholicisme. Le frère Melchior ayant le don d’entrevoir tôt la fin des choses, et d’envisager le début des choses, rien d’étonnant pour lui de porter ce projet. Le mois dernier, sous ses auspices, une délégation de 15 personnes, provenant d’horizons  divers, a été reçue à Rome par sa Sainteté le Pape François. La délégation était conduite par Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, Evêque d’Atakpamé (Togo). Le Pape, après avoir reçu les membres de la délégation, a marqué l’accord  de son Eglise au projet « La Paix par un autre chemin. » En visite de travail au Bénin, la Présidente de la confédération Suisse, Doris Leuthard a accepté d’adhérer au projet. Le Centre panafricain de perspective sociale, Initiative Albert Tévoédjrè reçoit ainsi de plus en plus du soutien des plus hautes personnalités du monde qui deviennent précurseurs et pionniers d’un projet porteur d’avenir et qui part du Bénin. Ce « machin » ou cette « affaire » d’Albert Tévoédjrè prend décidément et progressivement corps dans le monde entier. Dès lors, il retient davantage l’attention de tous.

Jean-Claude Kouagou