Spread the love
 hostieAffo ! Obo !
 La consonance du nom Affo Obo résonne et renvoie à la versification. En littérature, la versification est l’art de construire des vers dans un texte. Le plus souvent les vers se rencontrent dans les textes poétiques et dans des textes musicaux. Affo Obo résonne indubitablement, formidablement et mélodieusement comme une rime plate.  Le député de la 7ème législature Affo Obo, élu dans la 14ème circonscription doit être fier d’incarner cette symphonie qui rappelle des mélodies immortelles du chanteur nigérian Fella. C’est alors que le député de Bassila élu sur la liste de l’Alliance pour un Bénin Triomphant (Abt) fait danser ses collègues qui aspirent ou qui veulent se maintenir aux fonctions de président de groupe parlementaire.
Rosine Vieyra Soglo et Issa Salifou ont fait l’amère expérience avec Affo Obo. Au moment où les groupes parlementaires de Rosine Soglo et Issa Salifou s’étaient cassés et sujets à reconstitution, l’on n’aimerait pas être à la place de ces deux leaders politiques dont le destin de président de groupe parlementaire dépendait du rythme qu’imprimait Affo Obo. Par des correspondances contradictoires adressées au Président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, le député Affo Obo se déclarait tantôt être avec Rosine Soglo au détriment  de Issa Salifou dont le groupe parlementaire devrait voler en éclats de toute évidence pour insuffisance de députés. Tantôt, Affo Obo se déclarait appartenir au groupe parlementaire de Issa Salifou, mettant en difficulté Rosine Soglo dont le groupe parlementaire doit disparaître pour les mêmes raisons d’effectif insuffisant. Dans ce balbutiement, Affo Obo s’est amusé avec le cœur de ses collègues présidents de groupes parlementaires. In fine, il s’est rangé du côté de Issa Salifou. On comprend dans ce jeu de marchandage les propos de l’ancien président Nicéphore Soglo. Tout le monde en spectateur attendait que le faiseur de président se stabilise. L’homme de culture et d’expériences, Nicéphore Soglo, enseigne que « pour faire de la politique au Bénin, il faut avoir des nerfs d’acier ».  Au surplus, il faut avoir un cœur qui résiste à la tension artérielle.
Affo Obo, c’est l’homme qui a mis à rude épreuve la discipline du groupe. Avant de rejoindre le camp Issa Salifou, il avait été suspendu des activités de l’alliance Abt par le bureau politique. Et pour cause ? A l’occasion de la session parlementaire consacrée entre autres au vote pour la prise en considération ou non de la révision de la constitution en avril 2017, Affo Obo a rompu la musique qui berçait au sein de l’Alliance Abt. En effet, l’homme est allé contre les consignes données par le parti qui était favorable à la révision de la Constitution pour y introduire des réformes de développement. Il s’agissait par ce vote de donner le quitus à l’amendement aux fins de renforcer le modèle démocratique béninois.
Mais hélas, en faisant le contraire comme les 22 autres députés, la Constitution du 11 Décembre 1990 continue de trainer des tares qui favorisent la transhumance politique, encouragent la corruption et l’impunité et arrièrent le développement économique et social du Bénin.
                                                                            Jean-Claude Kouagou