Spread the love

hostieLe certificat de Lagarde
Cette déclaration vaut bien un certificat. « Le Bénin a tenu ses promesses en matière de réformes. » C’est l’appréciation que fait la Directrice Générale du Fonds monétaire international (Fmi), Christine Lagarde. Dans le communiqué rendu public à l’issue de sa rencontre avec le Chef de l’Etat, Patrice Talon, les deux personnalités soutiennent ce qui suit : « Plus qu’un accord, il s’agit d’un véritable partenariat avec le Bénin qui a été conclu le 7 avril 2017 pour soutenir le Benin Révélé. Aujourd’hui, je peux dire que le Bénin a tenu parole et a engagé les réformes structurelles nécessaires à l’amélioration de la gestion des finances publiques et à la relance de son économie. » Christine Lagarde. « Cette visite du FMI à Cotonou est une fierté pour le Bénin. Nous avons souhaité cet accord pour obtenir le soutien technique du Fonds, et atteindre notre ambition en termes de développement socio-économique pour que le pays puisse vivre pleinement de son potentiel », s’exalte Patrice Talon.
Près d’un an après le lancement du programme d’investissement et de développement Bénin Révélé, une délégation présidée par Madame la Directrice Générale Christine Lagarde s’est rendue au Bénin pour faire le point des avancées du programme et les perspectives pour 2018. Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président de la République Patrice Talon, Madame Lagarde a salué les efforts soutenus du Bénin et encouragé à poursuivre les réformes en faveur d’un meilleur climat des affaires et d’un développement pour tous les Béninois.
Suite à une démarche volontaire du Gouvernement, un accord avait été conclu entre le Bénin et le Fmi début 2017 au titre de la « Facilité élargie de crédit ». Visant à soutenir le programme de réforme lancé par le Gouvernement, cet accord représente une étape cruciale pour relancer l’économie et rétablir l’attractivité du pays. La démarche avait abouti sur un accord de 150,4 millions de dollars US échelonnés sur 5 ans.
La visite de la Directrice Générale du Fmi, Christine Lagarde, fait suite à deux précédentes missions de l’organisation au Bénin, en février et septembre derniers. Celles-ci avaient débouché sur des prévisions positives pour le pays et un soutien renouvelé du Fmi au programme Bénin Révélé.
Le Gouvernement de la République du Bénin a lancé dès décembre 2016 « Bénin Révélé », un programme de développement et d’investissement sans précédent, doté d’un budget de 9 039 milliards F Cfa, soit 13,78 milliards Euro sur 5 ans. Il vise à relever le taux d’investissement à 34% du Pib (contre 18.8% initialement), via une collaboration accrue avec les partenaires du secteur privé. Il repose notamment sur 45 projets phares dans 9 secteurs stratégiques.
Il n’en fallait pas plus pour que le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané éprouve « une grande fierté d’appartenir à un Bénin qui bouge et qui se transforme profondément. Et j’ai l’intime conviction que chacun des 11 millions de Béninois que nous sommes, partage ce sentiment car notre amour pour cette patrie et le souci de le voir rayonner dans le concert des Nations sont plus forts que les petites divergences que nous pourrions avoir ». Qui vit d’espoir ne meurt pas de chagrin. Il y a des raisons d’espérer.

Jean-Claude Kouagou