Spread the love

hostieLes roses et les ronces

 Depuis quelques années, environ une vingtaine, s’est répandueavec agressivité partout en Afrique et au Bénin, la célébration de la Saint-Valentin. Dans l’environnement urbain, beaucoup de couleurs rouges se propagent. Des bouquets de fleurs sont offerts surtout par de jeunes filles à leurs amants exprimant leur sentiment d’amour. En retour, les bonshommes virils déploient toutes leurs énergies dans les entrailles des appareils génitaux répandant des sécrétions hormonales, causes de déboires faisant regretter le plaisir d’un instantet la jouissance partagée.Alors, la Saint-Valentin se vit à l’image d’une serre horticole où malencontreusement, on passe des roses ; plantes à fleurs rouges vermeilles, embaumant l’atmosphère de son parfum adorable à cette plante épineuse des ronces qui peut causer des préjudices.

La Saint-Valentin, à chaque occasion, offre franchement des moments récréatifs où des partenaires s’offrent des soirées romantiques. Les médias sont sollicités par les réceptifs hôteliers, les agences de vente de cartes de souhait, les réseaux de téléphonie mobile qui ont contribué à faire aimer la fête dont la perception varie d’un individu à un autre, et pour les pudiques, un moment de débauche et de dépravation des mœurs au nom de l’Amour. Mais qu’est-ce que l’amour ? Et quel est le sens originel de la Saint-Valentin ? L’amour est un sentiment affectif qui entraîne une personne vers une autre, vers un animal, vers une chose. L’amour, c’est l’absence de haine. C’est la manifestation de la sympathie. Des Hommes de même sexe peuvent s’aimer sans verser dans l’homosexualité. Des parents peuvent s’aimer sans verser dans l’inceste. Des couples doivent s’aimer pour toutes les raisons de vie. C’est cela l’amour.

La tournure que prend la Saint-Valentin au XXIè siècle s’éloigne de son objectif de départ. Car, l’origine réelle de cette fête est attestée au XIVè siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où la Saint-Valentin était célébrée comme une fête des amoureux.L’on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s’apparier.La Saint-Valentin est une fête très ancienne, dont la plupart des traditions se sont perdues, mais quelques rituels subsistent encore aujourd’hui, notamment l’envoi de cartes ou le don de fleurs et de chocolats.

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.La Saint-Valentin comme fête commerciale se développe aux États-Unis au milieu du XIXe siècle, avec la vente de cartes qui rappellent les petits billets que s’échangeaient le Valentin et sa Valentine.Au Brésil, la fête du jour des amoureux est fixée au 12 juin.En Colombie, la Saint-Valentin est fêtée le troisième samedi du mois de septembre et est dénommée « jour de l’amour et de l’amitié ».En Iran, c’est au cours d’un festival que les gens expriment l’amour envers leurs mères et épouses, et c’est aussi une célébration de la terre dans la culture perse antique. En Israël, elle est fêtée au mois de juillet ou d’août l’équivalent de la Saint-Valentin. En Chine, à côté de la Saint-Valentin, il existe une fête traditionnelle pour les amoureux, provenant d’une légende ancienne, dont la date est le septième jour du septième mois du calendrier lunaire.

En définitive, la culture de la célébration de la fête des amoureux s’est instaurée dans de nombreux pays du monde. Les manifestations heurtent ces derniers temps la morale dans un monde où le sexe n’est plus un sujet tabou. L’amour n’est plus seulement avec Zeus, ou le cœur. Il est dans les strings avec sa romance et parfois ses conséquences aux arrière-gouts amers.

 Jean-Claude Kouagou