Spread the love
manifestantDes manifestants contre la révision de la Constitution ont occupé les rues hier jeudi 30 mars 2017 à Cotonou comme à Porto-Novo. Constat : ils n’ont pas été inquiétés dans leur élan et du sang n’a pas coulé. C’est la traduction de la bonne marche de la démocratie sous l’actuel régime.
Le régime du président Patrice Talon fait avancer la démocratie béninoise. Ce qui n’était pas facile sous le régime précédent au Bénin l’est sous le régime du président Patrice Talon. La liberté d’expression et de manifestation est une réalité. Le sang des humains qui était confondu au sang des animaux notamment des moutons, est sacré tout autant que l’espèce humaine est sacrée et reconnue ainsi dans la Constitution du 11 décembre 1990. Patrice Talon n’acceptera pas que le sang de ses compatriotes exprimant un mécontentement coule sous son règne. Il tient ainsi à traduire en réalité le message que feu le président Hubert Maga a inscrit au fronton de son mausolée à Parakou : « Je vous laisse en héritage ma vie pour que jamais du sang ne coule dans ce pays ». Le président Patrice Talon vient d’en donner la preuve avec son indifférence qui permet à des manifestants de s’exprimer dans la capitale. Alors que les manifestants s’estiment à environ trois mille, d’autres statisticiens les estiment à un millier seulement. Les baromètres de la démocratie montrent comment elle marche sous le régime du Nouveau départ.
 AT