Spread the love
nocibe
Après la coupure de ruban…

La Nouvelle cimenterie du Bénin (Nocibé) vole au secours des apprenants et enseignants du Collège d’enseignement général Massè Centre. Accordant une place prépondérante à la notion de Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse), la société a offert à ce lieu du savoir deux modules de quatre classes et plusieurs autres infrastructures socioéducatives aux normes internationales. La coupure du ruban et la remise des clés ont eu lieu hier jeudi 14 décembre 2017 dans l’enceinte de l’établissement.
Deux modules de quatre classes équipées en mobiliers, une installation sanitaire avec la clôture de l’établissement, un bloc administratif et la rénovation de 9 classes. C’est le don fait par la Nouvelle cimenterie du Bénin (Nocibé) aux apprenants et enseignants du Ceg Massè Centre en manque d’infrastructures socioéducatives pour soulager leurs peines. D’un coût global de 150 millions de FCfa, ces infrastructures sont conformes aux normes internationales en matière de développement durable ; ceci grâce aux matériaux utilisés et à la protection de l’environnement. Avant la coupure du ruban, la remise de clés et le dévoilement de la plaque inaugurale, les différents acteurs du Collège heureux, se sont succédé au pupitre pour témoigner leurs gratitudes au Président directeur général de la Nocibé, Latfallah Layousse, et son équipe, pour cette marque de générosité. Le top des interventions a été donné par le maire d’Adja-Ouèrè. Pour Abiboulaye Nonvidé, « l’événement est de taille car traduit la volonté de la Nocibé à faire des élèves du Ceg Massè Centre, des hommes et femmes bien éduqués dans un environnement adéquat ». A sa suite, la représentante des élèves et le président de l’Association des parents d’élèves, remerciant la Nocibé, ont souligné que les équipements permettront de conjuguer au passé les épineux problèmes de classes volantes et de taux élevés d’échecaux examens. Ils ont promis tout comme le Directeur du Collège Ephrem Anani, de faire bon usage des infrastructures. Profitant de l’occasion, ils ont égrené quelques chapelets de doléances à l’endroit du Pdg de la Nocibé. Il s’agit de rendre fonctionnelle l’eau et l’électricité au Ceg, de doter l’établissement d’un laboratoire, de créer une bibliothèque et une cantine scolaire, d’aménager le terrain de sport et de construire une salle pour les enseignants. Ces doléances ont reçu un écho favorable. Latfallah Layousse, dans son intervention, a pris l’engagement de régler dans un futur proche le problème d’eau et d’électricité et autres au fur et à mesure.

nocibe2
… visite des infrastructures par le Pdg de Nocibé et sa délégation

Au nom de la Rse

Selon le Pdg Latfallah Layousse, aucun projet industriel n’est viable s’il n’intègre dans ses activités les dimensions prioritaires de l’éducation, de la formation, de la santé, du respect, de l’environnement, du sport et de la culture. C’est dans cette vision que s’inscrivent les réalisations déjà acquises et celles programmées pour l’avenir. Convaincu que l’éducation de la jeunesse est le socle du développement de tout pays, l’engagement de la Nocibé à continuer de prêcher par l’exemplarité en restant une entreprise citoyenne leader du Bénin a été donné par le numéro 1 de la Nocibé. Dans cet ordre d’idées, il est annoncé pour les prochains jours, la construction de nouveaux modules de classes à l’Ecole primaire de Oko Djéguédè en vue de sa délocalisation, la construction du Ceg Pobè et la dotation en matériels et équipements médicaux au centre de santé de Massè. D’autres projets à incidence positive sur la vie des populations sont à l’étude et ne manqueront pas d’être concrétisés. Ils viendront s’ajouter à la brochette de faits acquis qui font de la Nocibé, la seule entreprise au Bénin à être inscrite dans la catégorie des investissements structurants. L’événement a été présidé par le ministre de l’Enseignement secondaire représenté par son directeur de cabinet, Charles Koffi Maximin Codjia.

S.A