Spread the love
Le minitre Safiou Affo veut unifier la famille du football
Le minitre Safiou Affo a échoué

Si le ministre des Sports, Safiou Idrissou Affo, a un minimum de dignité, il doit déjà déposer sa démission au chef de l’Etat. Le département qu’il dirige n’étant pas en mesure d’entretenir une équipe de football.

Sous Safiou Idrissou Affo, le ministère des Sports ne représente plus rien. C’est une coquille vide. Un département incapable de concevoir une politique sportive cohérente. C’est surtout un cabinet composé en majorité de ressortissants de Djougou, Bassila… Tout ça était connu. Mais sous Safiou Affo, le ministère des Sports est surtout incapable de mettre de l’eau minérale à la disposition de jeunes footballeurs revenus d’un stage au Brésil lors d’un match qu’il a pourtant organisé de main de maître. Hier, en effet, ces jeunes joueurs étaient opposés à leurs homologues des centres de formation de Cotonou (victoire 1-0) au stade de l’amitié de Kouhounou. Un match au cours duquel ils ont dû se rafraichir avec de l’eau en sachet communément appelée ‘’pure water’’. C’est indigne de la part du ministère des Sports surtout lorsqu’on sait que ces sachets d’eau sont déposés à même le sol. Ces jeunes ne méritent pas ce traitement. Puisque le ministre Affo est incapable d’organiser un match de football, il n’a plus sa place à la tête de ce département. Lui qui prenait du plaisir à vilipender l’actuel Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf) et son président Augustin Ahouanvoèbla. Voilà qu’il fait pire.

Pour ce match d’exhibition, lui et son cabinet ont voulu jouer les premiers rôles. Ecartée, la Fbf version Ahouanvoèbla n’existe plus ,selon le ministre Affo. L’instance nationale ne devait même pas être invitée. Il a fallu qu’un collaborateur attire leur attention sur ce fait avant qu’une invitation ne soit adressée à la Fbf. Sur place, les délégués fédéraux ont eu la confirmation que dans la tête de Safiou Affo, le ministère des Sports est devenu le ministère du football. Pour preuve, le maillot des jeunes footballeurs du Brésil a été floqué du sigle Mjsl (Ministère de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, ndlr). Ainsi, son département s’arroge les prérogatives de la Fbf. Il organise tout ! Il a fini par montrer ses limites d’autant que le ministère ne peut manquer de moyens pour prendre quelques bouteilles d’eau minérale.

Depuis sa nomination à la tête de ce département, Safiou Affo ne s’est jamais réellement occupé du développement des activités sportives. Il passait son temps dans les champs de coton du nord. Il prenait du plaisir à animer des prières et meetings politiques dans l’espoir de se faire positionner dans la 14è circonscription. Mais il a été royalement cisaillé par son chef, Yayi Boni. Cela ne l’a pas empêché hier de débarquer tout son département ou presque au stade pour un match d’exhibition des jeunes footballeurs. Toujours pour montrer à son chef qu’il est efficace. Mais en vérité, il n’y est pas du tout. C’est comme si le ministère des Sports n’existe pas.

 Epiphane Axel Bognanho