Spread the love

marché-1Les populations de Sèmè-Kraké, en général, et les usagers du parc automobile ont été les témoins d’un incendie qui s’est produit ce samedi 27 décembre 2014, aux environs de 19 heures. Il n’y a eu aucune perte en vie humaine. Seulement, d’importants dégâts matériels sont enregistrés.

Selon les recoupements faits sur place, tout est parti d’un court-circuit qui s’est déclenché aux environs de 19 h 30 mn dans l’une des boutiques des Nigérians installés à l’intérieur du parc. Ce court-circuit a atteint des magasins de bidons d’essence érigés le long du parc. Du coup, cela a déclenché un incendie qui a duré près de trois heures. C’était la débandade totale sur le parc. Personne ne pouvait supporter la chaleur dégagée par les flammes à la sortie du parc. L’on a dénombré près d’une vingtaine de magasins de vente de ferrailles, de produits cosmétiques et d’appareils électroménagers qui est partie en fumée. Gabriel Fangnibo, rencontré surplace, a expliqué que l’incendie a fait des ravages sur son chemin. « Je voyais les boutiques prendre feu, l’une après l’autre, et des bidons d’essence explosés. Personne ne pouvait rester sur les lieux », a déclaré ce dernier. Un autre témoin, Jean Gbossou, a déploré le pillage de certains magasins de vente d’appareils électroménagers par les populations pendant que les propriétaires desdits magasins avaient détalé du fait de l’incendie. Un autre témoin de l’incendie, Romaric Tchibozo, a déploré le stockage des bidons d’essence dans les magasins sur le parc. En effet, s’interroge celui- ci, comment comprendre que les populations, bien qu’elles soient conscientes du danger que cause l’essence frelatée, se permettent de creuser des trous pour en stocker d’énormes bidons. « Le parc automobile est réservé aux véhicules en stationnement et aux vendeuses de nourritures uniquement. A la rigueur, les vendeurs des produits cosmétiques et d’appareils électroménagers peuvent s’y installer mais, pas les vendeurs d’essence frelatée », a dénoncé Romaric Tchibozo.

La bravoure des sapeurs pompiers saluée

Les sapeurs pompiers ont bataillé dur pour éteindre le feu. En effet, il a fallu la mobilisation de trois camions-citernes pour éteindre ce feu. Le premier camion-citerne, venu de Porto-Novo, est arrivé selon les populations, aux environs de 20 h 30. Aussitôt sur les lieux, ces derniers se sont jetés à l’eau pour maîtriser le feu. Trente minutes plus tard, le renfort est venu du centre de secours de Sodjatimè et de Saint Jean à Cotonou. Finalement, aux environs de 21h 40, le feu a pu être maîtrisé. Par un tonnerre d’applaudissements, les populations ont salué la bravoure des sapeurs pompiers. On pouvait noter la présence du chef parc, Jules Johnson, qui faisait de tout son mieux pour éloigner les populations. Le roi de Kraké s’était également dépêché sur les lieux de l’incendie cette nuit là même.

 Thobias G. Rufino

(Br Ouémé/Plateau)