Spread the love
lehady_soglo
Léhady Soglo a des soucis à se faire

Le maire de Cotonou a été interpellé par le Préfet du Littoral et suspendu par le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale du fait de l’arrêté autorisant l’incinération de pièces comptables des années 2013 et 2014 avant échéance. Un acte pris par Léady Soglo qui frise la mal gouvernance.

Le maire suspendu de la ville de Cotonou aurait-il des cadavres dans son placard ? C’est la principale question qu’on se pose suite à l’arrêté pris par ce dernier autorisant l’incinération de pièces comptables des années 2013 et 2014 avant échéance. En effet, c’est pour aider l’autorité de tutelle à mieux comprendre cet acte que Léhady Soglo a été convoqué, vendredi 28 juillet 2017, pour être auditionné à la préfecture du Littoral. L’initiative de cet arrêté est incompréhensible. Mieux, elle est même suspecte parce qu’elle est en contradiction avec les textes en la matière. Lorsqu’on sait que le législateur a prévu dix (10) bonnes années avant de procéder à la destruction de tels documents, on se demande les motivations réelles de cet acte du maire. Que cherche-t-on à dissimuler ? Pourquoi précisément ces deux années ? Le maire a-t-il des choses à se reprocher ? Autant de préoccupations qui sont sans réponse. L’autre fait troublant est que la décision est intervenue le 18 avril 2016, soit deux semaines après la prise de service du président Patrice Talon. Comment peut-on exliquer cela ? Par ailleurs, les années en cause sont les 2 dernières du président-maire, Nicéphore Soglo comme maire de la ville, Léhady étant à l’époque 1er adjoint et longtemps ordonnateur délégué du budget. Alors, la gestion de Soglo père et fils comporte-t-elle des malversations dont on a voulu faire disparaître les preuves ? Cette question est d’autant plus pertinente quand on considère l’attitude de Nicéphore Soglo vendredi dernier. Cet ancien président de la République et inspecteur des finances n’ignore pourtant pas les textes en la matière. Au lieu de faire obstruction à la justice, il devrait participer à la manifestation de la vérité.

A.T.