Spread the love
FBF
Les membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football en compagnie du président du Conseil économique et social

Les membres du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf) ont été reçus jeudi 16 juillet 2015 en audience par le président du Conseil économique et social (Ces), Augustin Tabé Gbian, accompagné de son vice-président, Dominique Atchawé, du premier secrétaire, du trésorier et de son directeur de cabinet. A cette occasion, le président de la Fbf, Augustin Ahouanvoèbla, a exposé la situation que traverse le football depuis plusieurs mois. « …la situation est grave, très grave. Voilà un pays où l’on planifie la destruction systématique du football juste parce que c’est un opposant qui est à la tête de la Fédération. Or, la Fbf est une association régie par la loi 1901… », a-t-il laissé entendre. Il a souligné que les déboires de l’équipe qu’il dirige remontent à la veille des élections d’août et de septembre 2013 où tous les coups et schémas ont été montés pour empêcher que sa liste triomphe. « Dieu en a décidé autrement… », a-t-il précisé. Par ailleurs, il a rappelé les différents épisodes du feuilleton mis en place par le gouvernement, les acteurs, le rôle de chacun d’eux depuis janvier 2015. « Après vous, nous irons vers les autres présidents d’institutions et poserons le même problème. Après quoi nous allons agir et régler le problème à notre manière car nous avons assez patienté. Trop c’est trop ! », a-t-il confié. En réponse aux préoccupations du président de la Fbf, Augustin Tabé Gbian précise avoir mesuré l’importance de l’objet de l’audience sollicitée par les responsables de la Fédération. « Vous avez dit ce qui mine et tend vers l’enterrement de notre football. J’apporterai mon soutien pour que le problème que vous posez soit résolu car c’est d’abord une question sociale, économique et la loi nous autorise à faire de l’auto-saisine pour toutes les questions sociales et économiques que nous jugeons nécessaires », a affirmé Tabé Gbian. A l’en croire, le président de la Fbf et ses collaborateurs sont sur la bonne voie. C’est pourquoi, il les invite à garder patience pour la suite de leur combat. Il a d’ailleurs promis posé le problème à l’ensemble des conseillers de son institution afin qu’ils s’y penchent et trouvent une voie de sortie pour le bonheur des milliers de jeunes et cadres sportifs qui souffrent du fait de cette situation. Il faut signaler que la délégation de la Fbf était composée de Augustin Ahouanvoèbla, Sahada Issifou, Valère Glèlè, Ildevert Gnikpo, Faustin Godovo, Liamidi Soumanou et du secrétaire général, Bruno Dossou.

 Epiphane Axel Bognanho