Spread the love

IMG-20180808-WA0151Une soixantaine de cases écroulées, des tonnes d’engrais chimique mouillées, des animaux domestiques emportés par l’eau de ruissellement et plusieurs hectares de plantations  emportés. C’est le triste bilan matériel et financier à retenir des inondations qui ont frappées deux arrondissements de la Commune de Kandi.  D’une  part, il s’agit de « Angaradebou », notamment dans le village de « Fouet » situé au Nord-est de la Commune, c’est la mort dans l’âme. Les victimes pleurent. On lit l’amertume sur les visages des pauvres populations. D’autre part, c’est l’arrondissement de « Saah » toujours dans le nord Est de Kandi, qui est sous le choc. Il s’agit fondamentalement des cotonculteurs qui sont attristés. Dans le village de Lolo, dans la ferme appelée « Iko Agou », 23 hectares de coton ont été emportés par les eaux de ruissellement. A « Fouré » dans le même arrondissement, dans la ferme « Ikokoi », c’est la même situation. Les victimes dorment depuis lundi 06 juillet 2018, à la belle étoile. Plusieurs hectares de champ sont ravagés par les vagues d’eau de forte intensité. Informés, Nouroudine Traoré, point focal sinistre et catastrophe de la mairie de Kandi et les éléments de la Police républicaine sont allés faire le constat mardi 07 août 2018. Ils ont promis rendre compte à qui de droit.

 Ayouba Adamou

(Br Borgou-Alibori)