Spread the love

Police républicaneL’insécurité règne depuis peu, dans la ville capitale et ses environs, avec à la clé des assassinats. Le cordon sécuritaire doit se renforcer dans les deux Communes.

Dans la Commune d’Akpro-Missérété, un gang de malfaiteurs a été démantelé en fin de semaine dernière grâce à la Police républicaine et à la précieuse contribution du maire de la Commune de Missérété, Michel Bahoun. Victorin Avagbo dit Hounnon Kpèssè, à la tête d’un réseau d’assassins, s’apprêtait à ôter la vie d’une fille, après avoir abusé d’elle, quand les cris de détresse de la fillette de 13 ans ont alerté le voisinage. La population s’est mise aux trousses de ce sans foi ni loi. Le maire Michel Bahou, en partenariat avec les éléments de la brigade civile, a  sollicité le soutien de la police républicaine de la Commune. Ensemble, ils ont mis le cap sur le village de Zoundji où le fugitif a été arrêté à domicile. Il est signalé que la police républicaine était sur les traces du gang ayant assassiné crapuleusement une dame qu’il avait attaché dans la brousse. Le sieur Hounnon Kpessè serait l’assassin. Il opère avec d’autres hommes et des femmes. Trois d’entre elles ont été aussi arrêtées. Au domicile du criminel, il a été retrouvé des perles de femmes, un crâne humain frais, un sac rempli de cheveux de femmes, des ossements humains et une bouteille de graines de chanvre indien. L’insécurité a aussi repris dans la ville capitale, après quelque moment d’accalmie. Il y a seulement quelques semaines, un jeune homme de 25 ans a été retrouvé mort à Agbokou, derrière la mairie de Porto-Novo dans le 2ème arrondissement. Le corps inanimé de la victime, selon certaines sources, a été jeté là, parce qu’aucune goutte de sang ne se trouvait au lieu de cette découverte macabre. C’est plus loin que du sang rouge vif a été constaté devant une pharmacie. Selon d’autres témoins, la victime aurait été retrouvée dans une buvette de la place aux environs de 1 heure. Avec ces assassinats répétés, la police républicaine doit redoubler de vigilance pour combattre la pègre.

Wadjoud Alokpo & Meschack Lovi (Stag)

 (Br Ouémé-Plateau)