Spread the love
armeEn fin de semaine dernière, une tenancière de cafétéria, a été dépouillée de sa recette journalière, par un groupe de jeunes non encore identifiés. « Je m’apprêtais à servir un client quand brusquement, ils sont entrés », nous confie la victime. Le mode opératoire desdits jeunes, consiste à opérer en binôme. Pour le cas du vol survenu ce lieu de la bouffe, l’un, de taille courte, était assis sur une moto « bajaj », devant la boutique, peu avant l’opération. Le  second d’une grande taille, casque sur la tête a fait irruption, dans la cafétéria, révolver à la main, et a bousculé le client qui était là, avant de retrouver la victime, dans la cabine qui servait de cuisine. Sur son ordre, tout le monde a été sommé de se coucher à même le sol. Ce qui lui a permis de dépouiller la pauvre dame de ses sous. « Il m’a dépouillé de toutes mes recettes de la journée », a dit la propriétaire de la boutique. Le vol est survenu aux environs de 00 heures 30 minutes. Les larcins ont emporté, en tout un sac contenant les bijoux qu’elle voulait déposer au lavage chez le bijoutier, et une somme de 30 000 francs Cfa plus 4 portables parmi lesquels deux qui servent à vendre de crédit. C’est la deuxième fois que la victime subit un vol du genre. D’autres cas de vol de moto sont fréquents, dans le quartier », raconte-t-elle. C’est le lieu d’interpeller le commissariat d’Agbokou pour que des patrouilles nocturnes se multiplient.
 
Wadjoud Alopko