Spread the love

nazaire-hounonkpeSuite au braquage du 16 août 2018 qui a coûté la vie à Édith Dègla, comptable à l’Ong Bornfonden, les hauts gradés de la Police républicaine ont tenu le dimanche 19 août 2018 une séance extraordinaire de travail avec leurs éléments afin de définir de nouvelles stratégies pour renforcer la lutte contre la criminalité. Cette séance de travail a eu lieu à l’ex-école nationale de la Gendarmerie située en face  du camp Bio Guerra  de Porto-Novo.

Barrer la  route aux hommes sans foi ni loi, tel est le but de la séance de travail organisée ce dimanche 19 août par la Police républicaine dans toute sa détermination dans les locaux de l’ex école nationale de la gendarmerie du camp Bio Guerra. Le Général Nazaire Hounnonkpè et sa troupe se sont donnés rendez vous pour réfléchir sur les voies et moyens pour contrer les hors la loi. Un appel fort a été lancé à la population afin qu’elle joue sa partition en informant les  éléments de la police républicaine des faits et gestes suspects dans leurs entourages. Selon le Général Nazaire Hounnonkpè, ladite séance permettra de réévaluer le dispositif sécuritaire dans la ville de Porto-Novo et environs. Il a rassuré, par ailleurs, que les forces de l’ordre s’engagent à assurer la  sécurité des personnes et des biens même au prix de leurs vies. Cependant, il invite aussi chaque citoyen à être le premier artisan de sa propre sécurité. Un réflexe qu’il juge important. Il invite  la population à  ne pas hésiter désormais à faire appel  à la police républicaine pour des transactions financières de grande envergure. Enfin, elle doit éviter de faire des rétentions d’informations qui peuvent amener  à l’arrestation des divorcés sociaux. Il est à noter qu’un avis de recherche est lancé contre les auteurs du braquage du 16 août et leurs  têtes mises à prix par la Direction départementale de la Police républicaine de Porto-Novo.

 Perpétue Égounléty

(Br Ouémé-Plateau)