Spread the love
OBAMA-YAYIUn fait insolite a fait le buzz sur Euronews. Il s’agit de l’attitude du président de la République du Bénin, Yayi Boni, à l’occasion du sommet de la Cop 2. Celui-ci, lors des salutations entre chefs d’Etat, et ce, après avoir négocié une chaude empoignade de main avec le président américain s’est mis à tapoter Barack Obama dans le dos. Ce dernier est resté imperturbable face à cette imprudence du président béninois.
Mise en place pour une photo de famille des chefs d’Etat réunis à la 21ème Conférence des parties (Cop21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Le président du Bénin, Yayi Boni a posé un acte insolite auquel est resté totalement indifférent le chef de la Maison blanche. Ce fait anodin rappelle le comportement des enfants nègres à leur première vue des toubabs. Au perron de l’édifice accueillant les officiels à Paris, un amas de personnalités s’était formé. Sur la première marche de l’escalier, on voyait quelques chefs d’Etat africains dont, entre autres, Paul Biya du Cameroun, Téodoro Obiang N’Guéma N’Basogo de la Guinée Equatoriale, Denis Sassou-N’Guesso du Congo et Yayi Boni du Bénin. Les différentes personnalités réjouissaient de leurs retrouvailles. Elles se chuhotaient des choses et se serraient les mains quand, tout à coup, la silhouette du président de la superpuissance, Barack Obama s’est fait voir. Le numéro 1 des Etats-Unis présentait ses civilités aux personnalités qui avaient pris place aux premières loges. Certaines d’entre elles se sont spontanément ressaisies pour projeter une bonne image de leur personne. Après avoir salué son homologue Yayi Boni, habillé en veste de couleur bleu-saphir, le président américain a poursuivi ses salutations. C’est alors que le chef de l’Etat Yayi Boni, a tapoté Barack Obama au niveau de son avant-bras gauche. Face à l’indifférence de celui qui incarne la superpuissante mondiale, le président béninois a insisté sans obtenir gain de cause. Pour cacher sa grosse honte, il a fait des gestes de corps puis, a souri. Très embêté, Barack Obama s’est tout de même abstenu de réagir face à ce comportement qui ne saurait être celui des grands hommes. De l’avis de certains diplomates au fait des grandes rencontres internationales, ce fait insolite pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour le Bénin. En effet, il pourrait être interprété comme un acte d’insécurité. Ils rapportent que dans les sommets et fora réunissant de nombreux chefs d’Etats et de hautes personnalités dirigeant des institutions à l’échelle internationale, « tout le monde est suspect vis-à-vis de tout le monde. Tout le monde représente une menace potentielle vis-à-vis de tout le monde. Tout le monde se méfie de tout le monde ». C’est ce qui explique, disent-ils, le fait que le niveau de sécurité soit toujours très relevé, de manière à protéger efficacement toutes les personnalités qui prennent part à de telles rencontres. Ainsi donc, à la vigilance des agents de sécurité, le Bénin risquait par ce geste imprudent du chef de l’Etat, une expulsion de la Cop 21. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il faudra que les conseillers techniques en relations internationales du président Yayi Boni, puissent le coacher suffisamment avant qu’il ne prenne part à de pareilles rencontres. Auquel cas, le Bénin pourrait regretter un jour sa participation à un sommet mondial, quand il se serait fait expulser, pour des faits anodins jugés suspects.
Jean-Claude Kouagou