Spread the love
monrou
Rafiatou Monrou (au milieu)

Le Projet de développement des infrastructures de télécommunications et des tics (Pdi2t) entend mettre en place de nouvelles infrastructures pour l’amélioration des services internet et à des prix compétitifs. C’est Rafiatou Monrou, ministre de l’Economie numérique et de la communication, qui a procédé au lancement du projet mardi 17 octobre 2017 à l’hôtel Azalaï à Cotonou. Concrètement ce projet vise à construire un backbone national avec 1060 km de fibre optique réhabilitée et la mise en place de 974 km de fibre optique additionnelle pour interconnecter 67 Communes pour 72 points de présence de fibre optique de capacité 40 Go à 800 Go. Pour le Directeur général de Bénin télécoms infrastructures Sa (Dg/Bti-Sa), Djalil Assouma, ce projet permettra d’améliorer la qualité de l’internet et de le rendre disponible sur toute l’étendue du territoire national. «Il est prévu la construction d’un réseau métropolitain « le grand Nokoué », avec 22 km de fibre optique réhabilitée et 196 km de fibre additionnelle, puis 34 points de mutualisation», a-t-il déclaré. A l’en croire, la connexion internet à haut débit sera désormais disponible à des prix compétitifs sur l’ensemble du territoire. Occasion, pour la ministre de l’Economie numérique, Rafiatou Monrou, de rappeler que ce projet va dans la droite ligne des réalisations du Programme d’actions du gouvernement (Pag), qui est de faire du Bénin une plateforme des services du  numérique dans la sous-région. C’est désormais une aubaine pour les opérateurs de migrer vers des technologies nouvelles.

 Donald Kévin Gayet

(Stag)