Spread the love

modeste toboulaPromulguée par le président de la République, Patrice Talon, la loi 2017-39 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de l’utilisation des sachets plastiques non biodégradables en République du Bénin attend son application. La phase de sensibilisation tend vers la fin. Donc, la répression s’annonce pour bientôt. Dans son intervention à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement hier mardi 5 juin 2018, le préfet du Littoral, Modeste Toboula, a promis l’enfer à ceux qui vont outrepasser la décision sur son territoire de compétence. « Je m’engage à faire en sorte que, dans les tout prochains jours, on ne puisse plus voir des sachets plastiques en balade », a-t-il déclaré. A l’en croire, les outils sont maintenant mis à sa disposition pour travailler. « Je vais prendre mes responsabilités en ce qui concerne le département du Littoral par la prise d’un arrêté d’application de cette loi », a-t-il martelé. Mais d’abord, il compte participer à la sensibilisation en offrant aux populations des emballages recyclables.

 D. K. G.

(Stag)