Spread the love

aliment8 personnes d’une famille de 9 membres sont décédées successivement entre vendredi 28 et dimanche 30 septembre 2018 à Ganikpérou dans l’arrondissement de Oroukayo, Commune de Kouandé. Ces décès en cascade auraient pour origine une intoxication alimentaire.

Ils sont au nombre de 8 victimes enregistrées pour cette intoxication alimentaire survenue au sein d’un ménage à Ganikpérou dans la Commune de Kouandé. La consommation des restes d’une pâte de maïs accompagnée d’une sauce gluante, entrées en contact avec un produit toxique serait à l’origine de ce drame, révèle la source médicale. D’après des recoupements d’informations, les personnes décédées sont toutes de la famille et du ménage de Orou Séma de Ganikpérou. Il s’agit donc d’un couple et tous ses enfants. La seule personne survivante au sein de ce ménage serait un enfant placé qui n’aurait pas consommé le repas intoxiqué. Toutes les victimes au nombre de 8 à savoir le père, la mère et leurs 6 enfants et petite fille dont 2 filles et 4 garçons sont morts des suites de la consommation des restes d’une pâte de maïs accompagnée d’une sauce gluante consommée au dîner la veille. Toutes ces personnes avant leur décès se sont plaintes du même malaise de maux de ventre. Le premier a passé de vie à trépas est le fils aîné de la famille, la quarantaine d’années environ. Il est décédé au domicile sans avoir été transporté à l’hôpital. Les 7 autres personnes qui manifestaient le même malaise ont été conduites au Centre hospitalier départemental de l’Atacora. Malgré les soins intensifs reçus, toutes ces personnes atteintes par le malaise sont successivement décédées. Informé du drame, le maire de la  Commune de Kouandé est allé présenter les condoléances du Conseil communal à la population de Ganikpérou. Il a profité de cette triste situation pour attirer l’attention de ses administrés du risque qu’ils courent en manipulant les produits toxiques tels que les insecticides.

 Prince Ouindé

(Coll Atacora-Donga)