Spread the love

la campagne cotonnière enfin lancée

 La campagne d’intoxication contre le magnat du coton béninois, Patrice Talon que plusieurs mouvements et producteurs appellent à se porter candidat pour la présidentielle de 2016 se poursuit. Après les nombreuses communications faites dans ce sens dont celles de Martin Rodriguez, un groupuscule de producteurs manipulés  par des gens tapis dans l’ombre s’apprête à monter au créneau ce mardi 06 Octobre 2015 à Parakou pour continuer la sale besogne de dénigrement.

Au fur et à mesure que la présidentielle de 2016 s’approche, et au moment où l’homme d’affaires béninois, Patrice Talon, est réclamé pour se porter candidat, toutes les manœuvres et coups bas sont mis en œuvre par des chapelles politiques pour intoxiquer les populations. C’est le cas de la rencontre programmée pour se tenir à Parakou ce jour. Elle va regrouper un certain nombre de producteurs de coton. L’objectif de cette rencontre, initiée par la Fédération nationale des producteurs de coton, laquelle a invité les Unions communales des coopératives de producteurs et les Groupements villageois des producteurs de coton, serait de féliciter le gouvernement de Yayi Boni pour tout ce qu’il a fait pour l’essor dudit secteur. Ces producteurs manipulés vont vanter le mérite du gouvernement et dénigrer Patrice Talon, indique notre source. Ainsi, la campagne communicationnelle d’intoxication va se poursuivre. Il s’agit simplement de détruire le magnat du coton béninois. Mais, à la vérité, le coton, sous l’ère Yayi, peine à se développer et à nourrir les producteurs qui croupissent sous le poids de la pauvreté. Selon les producteurs, les trois dernières années sont chaotiques pour eux. Le manque des intrants et surtout de l’engrais a fait baisser le niveau de la production. Désormais, et ce, depuis environ trois ans, les cotonculteurs sont obligés d’aller au Togo voisin et sur d’autres marchés pour sauver leur culture, a confié l’un d’eux.  Et pour ce faire, de braves paysans sont montés au créneau dans la plupart des communes productrices de l’or blanc au Bénin pour demander à celui qu’ils appellent le « connaisseur » du secteur de se porter candidat pour la présidentielle prochaine. Malgré le fait que leurs différentes rencontres aient été étouffées par des manœuvres politiciennes avec des refus d’autorisation de manifester, les vaillants producteurs ont osé et donné de la voix. ‘’Le coton béninois est dans l’agonie’’ et les producteurs, lassés de la situation chaotique que traverse l’or blanc béninois, depuis l’avènement du régime de Yayi Boni en 2006, lancent un appel au connaisseur de ladite filière pour  se porter candidat. Il est clair que cette candidature fait peur. Sinon pourquoi s’acharner contre Patrice Talon qui n’est pas le seul compatriote qui lorgne la Marina ? Le plan d’intoxication de l’opinion va se poursuivre ce jour à Parakou. Mais cela pourra-t-il freiner le destin de l’homme que beaucoup de Béninois appellent à venir gérer la nation ?

 Clément Dognon

(Br Borgou-Alibori)