Spread the love

Gaston-DossouhouiLe Bénin dispose désormais d’un Fonds national de développement agricole (Fnda). L’acte officiel consacrant le lancement des activités de ce Fonds a été posé par le ministre Gaston Dossouhui, mardi 26 juin 2018 à Azalai hôtel. Étaient présents, plusieurs cadres et coordonnateurs de projets, les partenaires techniques et financiers et les acteurs du monde rural.

La révolution verte pour assurer l’autosuffisance alimentaire du Bénin s’accélère. En témoigne la création du Fonds national de développement agricole (Fnda). Longtemps attendu, il est considéré comme un important levier pour la concrétisation du rêve du Chef de l’Etat ; celui de révéler le Bénin à travers son agriculture. Ainsi, dans son Pag, le Locataire de La Marina a clairement affiché sa volonté de relancer très vite le développement du pays sur tous les plans, en particulier l’agriculture. Dans sa mission essentielle, le Fnda devra contribuer à l’amélioration des revenus agricoles et à la sécurité alimentaire par la promotion de l’investissement privé à travers des subventions ciblées et des instru ments financiers adaptés aux besoins des filières. Cela, par une approche de développement participatif des filières agricoles pour une meilleure exploitation du potentiel agricole national. La stratégie d’intervention du Fnda est structurée suivant deux approches de financement agricole complémentaire que sont l’approche Pda/Atda en vue d’appuyer le développement des filières centrée sur la promotion des chaînes de valeur ajoutée et celle centrée sur le secteur financier. Selon le ministre de l’agriculture, il s’agira, par des subventions ciblées et des instruments financiers adaptés, d’orienter le financement privé vers des activités qui permettent une meilleure exploitation du potentiel agricole national, afin de contribuer à l’amélioration des revenus agricoles et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. « Notre vision est qu’à l’horizon 2022, le Fnda devienne un fonds majeur de facilitation de l’investissement privé où converge l’essentiel des ressources destinées au financement des exploitants et entrepreneurs agricoles, pour une agriculture créatrice de richesses et d’emplois, assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle à la population béninoise et la protection de l’environnement », a déclaré Gaston Dossouhoui avant d’exhorter  les acteurs du secteur agricole à s’approprier les mécanismes opérationnels du Fnda à travers ses trois guichets. Selon Bonaventure Kouakanou, président du Conseil d’administration du Fnda, il s’agit d’un instrument pour promouvoir l’investissement privé dans le secteur agricole en vue de créer un effet de levier pour les composantes du secteur agricole.

JSB